mercredi 31 août 2011

Lectures de SMS à LOS ARCOS: les témoignages...de l'Autre.


… Témoignages…
… que ceux que j’ai oubliés me pardonnent…
… «Tu es entré dans le chemin par la porte de la douleur. Qu'il devienne tien dans l'humilité, le partage, les rencontres et la volonté. Buen Camino. Ultreïa! » 
… « Qu’est ce qui compte le plus ? L’endroit où l’on va ou le chemin qui y conduit ? Une chose est  certaine : on est différent après être parti. Alors…Buen camino, Ultreia…
… « Salut Pierre,
je rentre de congés et si jamais tu n'es pas encore sur le chemin de Saint Jacques de Compostelle, je te souhaite un excellent voyage et surtout une météo un peu plus clémente que celle enregistrée en juillet…. »
… « Bonjour Pierre,
La date approche aussi je viens vous souhaiter un excellent voyage en espérant que les ruisseaux à traverser se feront rares
pas d'imprudence donc il faut que le dos "tienne le coup" ce serait dommage de ne pas pouvoir aller au bout de ses ambitions. Je me permets d'aller sur votre blog, un grand bravo pour l'hommage que vous avez fait à Jean Paul, il méritait bien ça, nous l'avons apprécié tel qu'il était, il nous a quitté trop tôt
 Bon voyage, bonne forme pour ce grand "périple" dont je ne doute pas une seconde de son issue
J'espère que l'on aura de vos nouvelles avant votre arrivée à Compostelle »


… « Salut Pierre si tu n’es pas encore parti sur les chemins de ST Jaques, je te souhaite une bonne route et bon courage surtout.



… « … « je ne t’appellerai lus, je te laisse à ton silence intérieur »…

« …Merci Pierre pour ton récit plein de Lumière ! Mon Dieu que je t'envie.

A très vite pour nous faire partager ta formidable expérience !

Ultreia 3 fois ! »
… « Après Saint Jean Pied de Port, et Ronceveaux franchi, la porte est ouverte sur le camino !!! De plus les pieds ont trouvé, semble-t-il, un second souffle et ça c'est un signe !! Santiago est à portée de vue ... ou presque ... déjà une grande partie de ton "Voyage" réalisée, et après ce petit week-end revigorant auprès de Bridget, les pas vont dorénavant te sembler plus légers .... A bientôt pour encore plus de photos et d'infos !!! Plein de pensées pour t'accompagner !! … »
… «   tu as pris le chemin et peu à peu c'est le chemin qui te prend et t'impose sa loi... Bientôt la course du soleil te guidera d'est en ouest, ton ombre devant toi le matin et s'attachant à tes pas discrètement le soir. Ultreïa »
… «  on te suit de jours après jours sur les routes de France! Tu ne pensais pas que tu allais devoir subir cette chaleur si pénible ! Ici à Satigny il fait chaud, trop chaud!
Les obstacles et les difficultés ne sont là que pour tester notre détermination. Seule la victoire est belle!
Gag:
1 ambulance suisse passe au loin et sa sirène te dit " Tiens bon, tiens bon!"
… « Nous t'avons accompagné, un peu, à notre manière en marchant sur les chemins auvergnats....mais visiblement notre effort a été sans commune mesure avec tes longues étapes très ensoleillées sur le bitume landais et son interminable traversée ! Demain nous serons au Puy en Velay...et nous penserons bien fort à toi en espérant  que cette journée de repos t'aura redonné les pieds pour atteindre ta nouvelle étape. Biisseess, les B…. »
… «  J'espère que la traversée des Pyrénées s'est bien passée jusqu'à Ronceveaux et que tu as pu assister à la bénédiction des peregrinos. Moment fort pour toutes celles et ceux qui sont présents.
Pour aujourd'hui j'espère que le temps côté espagnol t'a épargné, car moi je suis à Luz , mais avons du froid et de la pluie. Nous devions dormir en montagne mais la météo annonce de la neige à 2200 m et des orages en dessous. Donc nous verrons demain soir et aujourd'hui restons au chaud à Luz.
Les beaux jours reviennent dimanche avec un peu plus de fraicheur. Je te souhaite ce même temps. »

En espérant que les douleurs s'estompent et que tu t'éloignes de plus en plus de tout le matériel sur ton chemin, je te souhaite une bonne soirée de repos »
… «Je lis avec beaucoup d'intérêt ton site, j'ai essayé à 4 reprises de t'envoyer des commentaires, sans succès »
… « Tu as raison Pierre, récupère bien de cette première journée car il va y
en avoir plein d'autres et il ne faudrait pas qu'elles soient gâchées
par de petits "bobos".
Et vive l'i-phone pour lire ses courriels !!!!!
Bonne route »
… «Merci Pierre de nous faire partager le Chemin, ton Chemin, qui je n'en doute pas ne sera certainement pas vécu de la même manière que le nôtre-, c'est normal mais crois-  moi nous allons le suivre et le partager avec toi.  » 
… «Un petit mot pour te dire que nous pensons bien fort à toi.
Proverbe : « Qui veut aller loin, doit ménager sa monture ».

… « Je t'envoie tous mes encouragements, car si ma mémoire n'est pas
défaillante aujourd'hui est un grand jour pour toi, le point de départ
de ton rêve.
Connaissant tes qualités et ton abnégation tu iras jusqu'au bout de ton
pèlerinage.
Ici, une page s'est tournée, un groupe se défait un autre va peut-être
naitre, c'est la vie. »

… « Bonne journée mon ami, bon chemin mon frère… »

… « j’ai eu votre blog par une amie, j’espère que vous ne lui en voudrez pas…. »

… « il y a bientôt 20 ans, nous avons partagé le passage d’une porte… »

… « chaque pas que tu tends dans la solitude de ton monde intérieur te rapproche de tes Frères autant que de Dieu…quoi de mieux que de pratiquer le point commun de l’enseignement de toutes les ascèses : s’alléger en route vers l’essentiel… »

… « Écoute ton corps, repose le et tu repartiras. Tu n’es pas dans une course mais dans un cheminement et la notion de temps n’existe plus… »

… « Regarde bien, tu vas voir nos pas et beaucoup d’autres qui te mèneront au champ des étoiles. Ultréia… »

… « va pèlerin, va ton chemin, on te soutient… »

… « quel bonheur d’être sur le chemin pour le chemin. Voilà 2 mois que nous nous occupons de nos petits-enfants…un autre chemin…Jérusalem…Kolet…

… « une pensée chaleureuse avec toi. J’espère que tout va bien et que tu fais des rencontres sympathiques…

… « Bon courage Cacahuette pour ce pèlerinage, gros bisous…bon repos du guerrier… »

… « bon courage, grand maître… »

… « bisous rafraichissants de Saint gervais…

… « coucou  PiPierre, n’oublie pas de mettre mon caillou… »

… « là où il y a une volonté, il y a un chemin a dit Lao Tseu et « avance sur ta route car elle n’existe que par ta marche a dit Saint Augustin « …Bonne route mon frère…

… « Cherchez vous-même le bien et le peuple s’améliorera. La vertu de l’homme de bien est pareille à celle du vent. La vertu du peuple est pareille à celle de l’herbe, elle se plie dans le sens du vent. ( paroles de Confucius au souverain du Ji Kang, il y a 2500 ans) ». J’avoue que je n’ai pas bien compris cette phrase.

… « Toi jeune pèlerin, comment vas-tu ? »



Photos de Los Arcos: symboliques sur Compostelle.





Photos entre Pampelune et Puente la Reina (4), Puente dont le fameux pont roman.





Photos Pamplona - Puente la Reina (2): eglise de Puente la Reina.





mardi 30 août 2011

El Camino en Rioja, entre Estella et Los Arcos, le mardi 30/08/2011






El Camino entre Estella - Lizarra-Los Arcos, 30/08/2011.


Etape Estella, Lizarra – Los arcos, 22kms, 7h45 – 14H30, 6H45, mardi 30 août. 
…je quitte le dortoir, à 7H45, le silence étant souhaité jusqu’à 7H, et tandis que je m’éloigne, je m’aperçois que la ville est belle et fourmille d’éléments culturels du moyen âge, j’y reviendrai avec Brigitte…
…un travail sur soi qui t’amène à l’autre, au besoin de l’autre, et à la nécessité de construire la fraternité…l’autre, c’est l’être humain, mais plus largement la vie, le cosmos, dans toutes ses dimensions…que les paysages arides sont beaux 
… variété des cultures, de la faune, de la flore…aujourd’hui ce sont les vignes de la Rioja qui s’imposent…le marcheur est même invité à déguster sous le regard d’une webcam, un bon Rioja…le chemin monte régulièrement tandis que le soleil amplifie ses rayons…à ma droite, je photographie le « Monjardin » qui s’élève à 894m, c’est peu, mais pour un marcheur qui est parti à 426m…
…une longue séquence dans une forêt de pins…
… finalement les rencontres sur le chemin sont éphémères, mais ce sont des signes. La langue est souvent un obstacle, mais un « buen camino », un « Olla », quelques mots « baragouinés », un sourire, quelques pas côte à côte,  sont des réconforts. En fait, on finit par se connaître, en se suivant, se dépassant, et ainsi de suite. Le soir dans les petits restaurants nous nous retrouvons avec chaleur autour del menu del  peregrino, pour 10 à 12 euros.
 Les canadiens Pierre et Roger m’ont surnommé « Pierre le métronome ».Faut dire qu’ils avancent vite, s’arrêtent  souvent, et donc on plaisante…
Ils viennent, elles viennent de partout, Autriche, Allemagne, Hongrie, Corée, Italie, Australie…Il y a finalement peu de français, me semble-t-il. De nombreux cyclistes sur le chemin, pour eux c’est un véritable biathlon…
Beaucoup de jeunes, garçons ou filles…
…toute la journée, je sens mon tibia gauche, j’essaye d’alléger son effort avec mes 2 bätons…
… un garçon d’origine parisienne, parti de Dax, me rejoint, et attribue mes problèmes de tibia  à un manque d’eau…il a déjà fait le Camino et y revient car il en a le virus. Pourtant son profil physique , au moins 95 – 100 kgs, semble inapproprié à l’effort..
…14H30, arrivée à Los Arcos, ce soir je m’offre une chambre d’hôtel pour être seul, me reposer, me soigner… la promiscuité des dortoirs n’est supportable que lorsqu’on est bien physiquement…et seuls les premiers arrivés évitent les lits en hauteur.

De Pamplona à Estella...par Puente la Reina


Etape Pamplona (Cizus Menor) – Puente la Reina, 20 kms, 5h, chaud,
…IL est 8h lorsque Jean Luc me laisse au point où il m’avait retrouvé la veille. Je passe la première heure à marcher aux côtés d’un canadien, mais il va trop vite pour moi , je le laisse filer…le paysage est très beau, très aride…le blé a été coupé, les champs labourés,…des éoliennes partout autour…
….11H29…une demi-heure d’arrêt…j’ai mal au tibia droit, je me suis mis dans le rouge au départ, je change de chaussettes, je me recrème…
…avec le chemin, il s’agit bien de remonter les siècles, retrouver les signes culturels liés à l’architecture, aux écrits, aux croyances, retrouver la transcendance de Dieu…
…avoir moins pour être plus…
…autres signes, les sourires, les gestes, les chants le soir….
…face à la croix, face au Christ supportant le monde, dans l’église de Puente la Reina, je lis des textes sur l’assèchement, la quête vers l’essentiel, l’unique…
…la coquille, tendre la main à l’autre pour se remplir de l’autre, n’être que par l’autre qui n’est que par moi…
…le dortoir c’est bien mais trop souvent ça pue, ce n’est pas forcément une source de rapprochement….
…ultreia, plus loin, gérer sa marche, ses pas, prendre le temps pour maintenir l’harmonie entre le corps et l’esprit…
Etape Puente la Reina – Estella, 22kms, 6H, très chaud,
…7H, sur le fameux pont roman de Puente…
…l’autre, ses sourires, ses messages d’encouragement, ses prescriptions, sa présence dans les moments difficiles…
…tiens,  la vigne qui se fait plus présente,…
…tiens des fourmis sur le chemin, ce ne sont plus des escargots, …des oliviers, des bottes de paille, des tournesols,
…le bâton soutient, soulage, il est une force…
…des chapelles, des souvenirs,…longues séquences de silence…tout défile, les réussites , les échecs, les non deuils…les plaies…remettre en ordre, découvrir un nouvel ordre…
…vol de moineaux dans un champ de tournesol, tandis qu’il fait très chaud…
13h, …encore un dortoir…

De Pamplona à Estella...par Puente la Reina


Etape Pamplona (Cizus Menor) – Puente la Reina, 20 kms, 5h, chaud,
…IL est 8h lorsque Jean Luc me laisse au point où il m’avait retrouvé la veille. Je passe la première heure à marcher aux côtés d’un canadien, mais il va trop vite pour moi , je le laisse filer…le paysage est très beau, très aride…le blé a été coupé, les champs labourés,…des éoliennes partout autour…
….11H29…une demi-heure d’arrêt…j’ai mal au tibia droit, je me suis mis dans le rouge au départ, je change de chaussettes, je me recrème…
…avec le chemin, il s’agit bien de remonter les siècles, retrouver les signes culturels liés à l’architecture, aux écrits, aux croyances, retrouver la transcendance de Dieu…
…avoir moins pour être plus…
…autres signes, les sourires, les gestes, les chants le soir….
…face à la croix, face au Christ supportant le monde, dans l’église de Puente la Reina, je lis des textes sur l’assèchement, la quête vers l’essentiel, l’unique…
…la coquille, tendre la main à l’autre pour se remplir de l’autre, n’être que par l’autre qui n’est que par moi…
…le dortoir c’est bien mais trop souvent ça pue, ce n’est pas forcément une source de rapprochement….
…ultreia, plus loin, gérer sa marche, ses pas, prendre le temps pour maintenir l’harmonie entre le corps et l’esprit…
Etape Puente la Reina – Estella, 22kms, 6H, très chaud,
…7H, sur le fameux pont roman de Puente…
…l’autre, ses sourires, ses messages d’encouragement, ses prescriptions, sa présence dans les moments difficiles…
…tiens,  la vigne qui se fait plus présente,…
…tiens des fourmis sur le chemin, ce ne sont plus des escargots, …des oliviers, des bottes de paille, des tournesols,
…le bâton soutient, soulage, il est une force…
…des chapelles, des souvenirs,…longues séquences de silence…tout défile, les réussites , les échecs, les non deuils…les plaies…remettre en ordre, découvrir un nouvel ordre…
…vol de moineaux dans un champ de tournesol, tandis qu’il fait très chaud…
13h, …encore un dortoir…

dimanche 28 août 2011

Photos Pamplona; suite




Pamplona, pont Magdalena, hotel de ville, porte St Nicolas





Photos Larrassoana - Pampelune




Photos Roncevaux - Larrassoana





Photos entre ST J P de Port et Roncevaux...Saint Jacques La Mèque






De Saint Jean Pied de Port à Pampelune...


Etape Saint Jean Pied de Port – Roncevaux, jeudi 25 août, 8H pour 26 kms, très chaud
…départ 10h30 après avoir fait examiner mes pieds et avoir subi une séance de kinésithérapie « énergétique »,
… de fait, je verrai peu de marcheurs sur cette longue étape qui conduit  sur 18 kms de l’altitude 200m à1430 m, col de Lepoeder, pour redescendre sur les 7.6 derniers kms à 950m.
…la porte de Saint Jean Pied de Port donne accès à une nouvelle naissance basée sur des petits pas qui viendront à bout des Pyrénées, épreuve du jour,
…12h, le vent se lève, merci le vent…
… refuge d’ Orisson, au bout de 7 kms, j’ai déjà soif, 2 bières…
… 13h, une pause, pain et sardines…
…Il est un moment où le chemin s’empare du marcheur, le possède, le conduit…
…les paysages sont magnifiques mais je n’en profite pas car le profil montant est très contraignant, 7% sur de longues séquences…et c’est dur…
…16h58, chaud, chaud, soif, soif, soif…la fontaine de Rolland est bienvenue,
…17h15, sommet du col de Lepoeder, 1430m, j’aperçois Roncevaux et son monastère, il me reste 1H 30 de marche,…
…le sac trop chargé freine, affaiblit et ralentit…les pas sont lourds, lents, lents…dans cette belle allée d’hêtres…
…18h30, Roncevaux, une marcheuse m’indique l’Albergue où je passerai la soirée dans un dortoir, j’ai le lit 316.Je n’ai vu pratiquement personne entre Le Muret et Roncevaux et voilà que je me retrouve dans une foule de marcheurs, pèlerins, …curieux !
Etape Roncevaux – Larrassoana, 27kms, 7h, pluie jusqu’à 11h…
… départ 7h, la pluie, le poncho…
…désormais sur le chemin des marcheurs devant, des marcheurs derrière, rien de comparable avec la séquence Le Muret Saint Jean Pied de Port. J’étais sur les traces de l’histoire, je suis désormais sur le chantier du maintien du tracé avec de nouveaux ouvriers présents sur el camino. Cela me rassure car je sais que devant et derrière mes pas sont des filles ou garçons portés par le même objectif, Santiago…
…la journée, le pèlerin est à l’épreuve, le soir il se « lâche » et libère une joie de partage…  les repas dans les albergues sont d’immenses instants de joie et de convivialité…
…le dortoir est frustre, nous sommes les uns sur les autres, …pas terrible…
Etape Larassoana – Cizur Menor, ouest de Pamplona, 21.3 kms, 5h 15, temps frais…
…7h, départ, je suis motivé car l’étape est assez courte et je vais retrouver Brigitte, Jean Luc et Martine qui viennent passer l’après-midi et la soirée à mes côtés …signe d’encouragement infini…
…je traverse Pampelune et cela me fait tout drôle de retrouver la foule, alors que je viens de passer 10 jours dans un véritable no man’s land…université de Navarra…Cizur Menor…arrivée à 12H15…