mercredi 23 mai 2012

Estella, le tympan de l’église du Saint Sépulcre.



Lorsque le cheminant arrive à Estella, à sa gauche, l'Eglise du Saint Sépulcre...
Commencée à la fin du XIIe, l’Eglise a été achevée au XIVe, mais la nef de l’Epître et la nef centrale se sont plus tard effondrées. Un Christ ressuscité domine les clefs des archivoltes. Sur le portail nous remarquons 6 anges portant les éléments de la Passion. Celui qui est au sommet souffle dans 2 trompettes pour annoncer le triomphe de la Résurrection.
Sur le tympan, 3 frises :
-       Scène de la Crucifixion du Christ avec le bon voleur Dîmas) et le mauvais (Gestas). Ils sont sur les côtés et un peu plus petits que le reste. Deux soldats apparaissent près du Christ : Longin, qui lui perce le flanc de sa lance, et Stephanton, de l’autre coté qui porte l’éponge. L’un représente la conversion, l’autre les Juifs non convertis. Jean et Marie accompagnent Jésus au moment de sa mort.
Deux étoiles illustrent le moment suprême de la mort alors que la nuit se fait. En assumant sa mort le Christ a vaincu les ténèbres et l’obscurité.
-       Scène de la Résurrection du Christ et de la Descente aux Enfers.
A gauche Marie de Magdala, Marie, mère de Jacques et Salomé rendent visite au tombeau, un ange les accueille, « Femme pourquoi pleures tu ? ». Trois soldats dorment encore.
La grande gueule ouverte est celle de Léviathan, le monstre apocalyptique qui dévore les âmes. Deux démons gardent l’entrée des enfers, quatre âmes sont sur le point d’être dévorées.
A droite, la rencontre du Christ et de Marie Madeleine après la Résurrection.
-       Dessous, la Scène. « En vérité, en vérité, je vous le dis, l’un de vous me livrera. C’est celui à qui je donnerai la bouchée que je vais tremper…. » On observe Judas penché vers la poitrine de Jésus.
Une frise d’apôtres est disposée à droite et à gauche de la partie supérieure de la façade.
A côté du portail apparaissent les figures d’un évêque et de Saint Jacques et, sur la clef de l’arc de droite, celle du Baptiste revêtu d’une peau de chameau.
A partir de:
 http://www.turismo.navarra.es 











Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Vos observations: