mardi 8 mai 2012

Images de Roncevaux

Lors des 3 étapes accomplies fin avril 2012, entre Saint Jean Pied de Port et Pampelune,  Francis et moi  avons pris quelques photos de ce lieu mythique qu'est Roncevaux.
 Après avoir franchi 3 portes à Saint Jean Pied de Port, les cheminants affrontent l'épreuve de la traversée des Pyrénées, avec succès.Ils franchissent alors une nouvelle porte, Roncevaux, se rappelant qu'en ces lieux un homme, Roland, fut autrefois trahi par des Montagnards basques!

Roncevaux (vallée des épines), Orreaga (lieu de genévriers).

"Ce petit village de la haute montagne pyrénéenne est associé aux grands évènements de l'Europe du Moyen Âge. Le souvenir de Charlemagne et de Roland, la création d'un grand hôpital pour venir en assistance aux pèlerins de Compostelle et la légende autour de l'apparition de la Vierge sont ancrées dans ses pierres"
Audrey FERRARO, "un amour de camino", www.publibook.com.

1127: édificationd'un hôpital à l'initiative de l’évêque de Pampelune.
Puis disparition et construction d'un ensemble hospitalier au XVIII ème siècle.
1219: consécration de la Collégiale royale sous le règne de Sanche VII.C'est en cette église qu'est dite la Messe des Pèlerins, "Allez par le Seigneur et priez pour nous à Santiago"
XII ème siècle: le "Silo de Carlomagno" ou Chapelle du Saint Esprit. C'est l'édifice le plus ancien de Roncevaux.La légende le suppose situé sur le lieu même où Charlemagne fit édifier le Tombeau de Roland ( bataille de Roncevaux en 778).Il possède un souterrain ou crypte où étaient enterrés les pèlerins morts à l'hôpital.
XIII ème siècle: église de Santiago.
Sources: Sur les Chemins de Compostelle, Patrick HUCHET, Yvon BOELLE, éditions Ouest France.
ou www.roncesvalles.es



Tombeau de Sanche VII "le fort" dans la salle capitulaire de la Collégiale royale
 ( consacrée en 1219 par le même Sanche VII.)

Vitrail de Sanche le Fort dans la salle capitulaire de la Collégiale.

Vitrail dans la Collégiale

La croix de Notre Dame de Roncevaux, la croix latine épousant le bourdon du pèlerin ou la crosse de l’évêque (!)

La croix de Roncevaux et la croix latine.

Aperçu du cloître et de la salle capitulaire.

La croix de Notre Dame de Roncevaux

La Vierge des Douleurs aux larmes d'argent.

L'apôtre Jacques

Le Tympan de la Collégiale dédié à la Vierge.On dit qu'elle apparut miraculeusement "signalée par un cerf portant une étoile qui brillait dans sa ramure"

Le Prieuré et la vue sur les Pyrénées

Fleurs des derniers jours d'avril, espérance de lumière.

L'église de Santiago et à droite le "Silo de Carlomagno"



1 commentaire:

Vos observations: