mercredi 26 septembre 2012

Le GR10 entre Bidarray et Saint Etienne de Baigorry, à Iparla!

… Les troupeaux de moutons ou brebis, le berger, son chien, les pâturages, les chevaux isolés, les vautours fauves «  qui tournoient dans le ciel, à la recherche de leur pitance », les choucas noirs,
… Un univers de pierres, de rochers, de dalles, des plateaux herbeux, de fortes dénivelées pour accéder aux sentes le long de crêtes frontalières, entre Pays Basque et Navarre, une borne frontière, la stèle du sommet, la croix d’une mort, celle d’un homme de 30 ans, des forêts de chênes ou hêtres, des fougères, des bruyères, de vieux arbres,
.. Des pas accomplis du Nord au Sud parmi un  espace de liberté où la nature offre de merveilleux paysages faits de couleurs infinies en cet automne approchant ! Magnifiques vues sur les vallées !
… Un temps d’abord gris, vivifiant, puis clair et lumineux !
… Non ce n’est pas l’étape Saint Jean Pied de Port – Roncevaux…
… C’est la parenthèse d’Iparla qu’en ce samedi de septembre 2012, le cheminant découvre, avec ses amis, tandis que les cloches de l’Eglise de Bidarray sonnent inlassablement les heures du temps!
… Le GR10 entre Bidarray et Saint Etienne de Baigorry et non le GR65 et « la Route Napoléon » ! Iparla, Toutoulia, Harrieta, Astate, Buztanzelhay, Ispéguy, des noms qui remplacent Huntto, Orisson, Biakorri, Croix Thibaut, Leizar-Atheka , Lepoeder !
… Que de similitudes !
… C’est à s’y méprendre !


Le village de Bidarray






L'église de Bidarray










Mort à 30 ans!






Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Vos observations: