mercredi 27 mars 2013

Le nombre de pèlerins des Chemins de Compostelle : 10 thématiques, 32 graphiques.



Les grandes données  statistiques 2012 diffusées par le Bureau des Pèlerins de Santiago et l’Accueil Saint Jacques à Saint Jean Pied de Port.
La diffusion des statistiques 2012 permet d’analyser diverses tendances sur l’évolution de la fréquentation des Chemins de Compostelle en France et plus encore en Espagne.
Les thématiques :
- Cheminer parmi combien de pèlerins ? Combien sont-ils à Saint Jean Pied de Port et Santiago ?
- Cheminer avec Qui ? Qui sont-ils ?
- Par où passent-ils, ces pèlerins, quelle voie choisissent-ils en Espagne ?
- Quelles sont  les distances parcourues par les pèlerins de Santiago en 2012 ?
- Les grandes évolutions depuis 1970.
- Les pèlerins coréens sur les Chemins de Compostelle.
- Statistiques sur l’âge des pèlerins à Saint Jean Pied de Port. 
- L’attractivité des différentes voies pour se rendre à Saint Jean Pied de Port.
- Le niveau de « féminisation » des Chemins de Compostelle.
- Les pèlerins d’Amérique latine sur les Chemins de Compostelle.

Cheminer parmi combien de pèlerins ? Combien sont-ils à Saint Jean Pied de Port et Santiago ?
1-      Avec 45 400 pèlerins en 2012 à Saint Jean Pied de Port et 192 500 à Santiago, le nombre de pèlerins augmente respectivement de 14% à Saint Jean Pied de Port et 5% à Santiago.
2-      La part du nombre de pèlerins recensés à Saint Jean Pied de Port par rapport au nombre total de pèlerins à Santiago, hors année jacquaire, est stable : autour de 25%.Il y a donc sensiblement 4 fois plus de pèlerins à Santiago qu’à Saint Jean Pied de Port.

Cheminer avec Qui ? Qui sont-ils ?
1-      Chaque année, à Santiago, un pèlerin sur deux est espagnol. Les années jacquaires, ils sont au moins les 2/3 voire les 3/4 à l’être. En 2012, on enregistre une légère baisse du nombre de pèlerins espagnols : de près de 98 000 en 2011, ils sont un peu plus de 95 000 en 2012. Leur part relative dans le nombre total passe de 53% en 2011 à 50% en 2012.

2-      Les 5 pays les plus représentés sont respectivement l’Espagne (50% de l’effectif), l’Allemagne (15 617 pèlerins, 8%), l’Italie (6%), le Portugal (5%), la France (8121 pèlerins, 4%). Ces 5 pays représentent près de 75% du nombre total de pèlerins.

3-       Les « 4 pays » (Allemagne, Italie, Portugal, France) représentent ainsi autour du quart du nombre total de pèlerins à Santiago.

4-       Le poids de ces 4 pays (leur part relative) dans l’ensemble de tous les pèlerins de Santiago est « orienté » à la baisse.

5-      Les autres pays, environ 90 autres, constituent le dernier quart. Parmi eux, on relève une très forte hausse des pèlerins venus des 7 principaux pays anglophones (USA, Irlande, Royaume Uni, Canada, Australie, Afrique du Sud, Nouvelle Zélande) : +55% entre 2011 et 2012. Ces 7 pays  représentent ensemble près de 21 000 pèlerins, soit 11% du nombre de pèlerins total à Santiago. On note que le nombre de pèlerins d’origine USA a pratiquement doublé entre 2011 et 2012, avec désormais près de 7 100 pèlerins. Certains y voient l’effet d’entrainement du film « The way ».

6-      Le poids des pays autres que les 5 principaux est ainsi « orienté » à la hausse. En 2012, cette part a d’ailleurs dépassé pour la première fois celle des 4 pays européens regroupés (Allemagne, Italie, Portugal, France).Elle est de 26% pour 24% chez les « 4 pays ».

7-      Cette tendance à la hausse est vraie pour les « 7 principaux pays anglophones » mais aussi pour l’ensemble des autres pays (environ 90 pays).Cela tendrait à révéler que les chemins de Compostelle s’ouvrent à de nouvelles populations.


8-      86% des pèlerins sont à pied, 14% à vélo. Les pèlerins à cheval ou en fauteuil roulant représentent 0.16% soit sensiblement 300 pèlerins.

9-      57% des pèlerins sont Hommes, 43% Femmes.

10-    Les moins de 30 ans représentent 28% de l’effectif, les 30-60 sont 57%, les plus de 60 ans, 15%

Par où passent-ils, ces pèlerins, quelle voie choisissent-ils en Espagne ?
Trois enseignements sont au moins à tirer de l’analyse des chiffres :
-          Les pèlerins passent principalement par le camino francès. Avec 135 000 pèlerins, par ce chemin, sur les 192 500 à Santiago, ils étaient 70% en 2012 à emprunter cette voie. 
-          Parmi les autres chemins, ce sont les caminos portugueses qui sont les plus fréquentés, près de 26 000 pèlerins, 13% de l’ensemble. Le camino del Norte (près de 13 000 pèlerins en 2012), la via de la Plata (8 200), le camino primitivo (6300), le camino inglès (3600) sont moins fréquentés. 
-          Même si le camino francès reste de loin le plus fréquenté, son attractivité relative a diminué depuis 2005 permettant à celle de l’ensemble des autres chemins de doubler et de passer de 15 à 30%.

Quelles sont  les distances parcourues par les pèlerins de Santiago en 2012 ?
Le questionnaire rempli par les 192 488 pèlerins ayant retiré la Compostella à Santiago en 2012 permet en principe de connaître la distance parcourue par chacun d’entre eux sur le camino emprunté.
L’exploitation de la base des données, complétée par un calcul des distances fournies par les Guides ou par Google Maps permet de dégager des conclusions assez claires pour résister à d’éventuelles incertitudes sur certains chiffres de la base de données du Bureau des pèlerins à Santiago.
-          1/3 des pèlerins n’accomplissent que les  100 kms nécessaires à l’obtention de la Compostella.
-          50% des pèlerins font moins de 220 kms.
-          Seulement 25% des pèlerins font plus de 700kms (par exemple ceux qui viennent de Saint jean Pied de port, du Puy…)
-          Seuls 3% cheminent sur plus de 1000 kms.

Les grandes évolutions depuis 1970. 
-          Editorial Buen Camino et Gronze.com viennent de mettre en ligne des statistiques de pèlerins à Santiago sur la période 1970 – 1995. Si l’on fait l’hypothèse que ces statistiques sont fiables, leur mise en perspective avec les données de la période plus récente permet des observations intéressantes.
-           Le seuil des 5 000 pèlerins par an n'a été franchi qu'en 1989.
-           L'année 1993, année jacquaire, est l'année qui "révèle" le futur processus de croissance.
-           Au cours des 20 dernières années, le nombre de pèlerins a été multiplié par 20.
-           Dans les années 1992-2002, il a été multiplié par 7.
-           Au cours des 10 dernières années, il a été multiplié par 3.
-           l'effet "année jacquaire" est assez stable: autour de 100 000 pèlerins en plus (à 15% prés).

Les pèlerins coréens et japonais sur les Chemins de Compostelle.
-          Pour ce qui est des Coréens, ils étaient 18, en 2004, à être recensés à Santiago. En 2007, 449. Les voici en 2012 à près de 2500 pèlerins. Ils sont désormais le 11ème pays le plus représenté sur les Chemins, juste derrière le Canada !
-          L’année 2007 est l’année « levier » qui les propulse de la 54ème nation la plus représentée à la 23ème.
-          Les japonais étaient 860 en 2012. 



Statistiques sur l’âge des pèlerins à Saint Jean Pied de Port. 
En attendant les statistiques détaillées du bureau de pèlerins à Saint Jean Pied de Port, pour l’année 2012, et tandis que de nombreux pèlerins se préparent pour emprunter en 2013 les divers Chemins de Compostelle, il n’est pas inutile d’analyser l’âge des pèlerins !
A partir des statistiques diffusées au titre de 2011 par l’accueil pèlerins, rue de la citadelle, il est possible pour certaines nationalités d’effectuer quelques calculs, par exemple sur les pèlerins français, espagnols, canadiens ou sud-coréens.

Quelques enseignements :

1-      Parmi ces 4 nationalités, ce sont les pèlerins français qui sont les plus âgés (53 ans et demi en moyenne) tandis que les sud-coréens ont un profil beaucoup plus jeune (36 ans en moyenne). L’âge moyen d’un canadien est de 48 ans et demi, celui d’un espagnol, de 43 ans.
2-      Les moins de 30 ans représentent seulement 12% des pèlerins français tandis qu’ils sont 45% des sud-coréens (soit près d’un sur deux).
3-      Les 60 ans et plus de 60 ans sont 48% parmi l’effectif français (soit près de un sur deux), 7% chez les sud-coréens.
4-      Les espagnols présentent un profil type « d’adulte » avec une part des 30 à moins de 60 ans  très élevée (72%) : l’âge moyen ressort à 43 ans.
5-      Les canadiens ont un âge moyen de 48 ans et demi et une part de + de 60 ans égale à 31%.

Conclusions :

En simplifiant un peu, on pourrait dire que les sud-coréens choisissent d’effectuer le Chemin de Compostelle, jeunes, les espagnols effectuent le chemin plutôt à l’âge adulte, tandis que les canadiens et les français attendent plus tard, les français étant objectivement de loin les plus âgés.

L’attractivité des différentes voies pour se rendre à Saint Jean Pied de Port.
Quelle est la voie la plus fréquentée pour atteindre Saint Jean Pied de Port ? la Via Turonensis, Chemin de Tours ? la Via Lemovicensis, ou Chemin de Vézelay ? la Via Podiensis ou Chemin du Puy, la Via Tolosana ou Chemin d’Arles ? le Chemin du Piémont Pyrénéen ?...
Les données statistiques 2011 de l’accueil pèlerins à Saint Jean Pied de Port permettent de dégager les conclusions suivantes :
1-      Sur 39675 pèlerins enregistrés en 2011 à l’accueil pèlerins, un quart s’y est rendu à pied, 9640 pèlerins. Les trois autres quarts démarrent leur pèlerinage à Saint Jean Pied de Port, 29941 pèlerins.
2-      Parmi les voies empruntées pour aller à Saint Jean, la voie du Puy attire près de 69% des pèlerins qui arrivent à pied à l’accueil pèlerins. Soit près de 7000 pèlerins par la Voie du Puy.
3-      Les autres voies sont très significativement moins fréquentées. La voie de Tours  retient 10% des pèlerins, la voie de Vezelay, 9%. Elles accueillent de 800 à près de 1000 pèlerins, chacune.
4-      Les voies d’Arles et du Piémont Pyrénéen n’atteignent pas, regroupées, 600 pèlerins.

Le niveau de « féminisation » des Chemins de Compostelle.
Si l’on en croit les statistiques de l’accueil pèlerins à Saint Jean Pied de Port, ce sont respectivement le Canada, l’Irlande, la Corée du Sud, les Etats Unis pour lesquels on recense plus de femmes que d’hommes à l’accueil de Saint Jean Pied de Port.
Plus de 50% des pèlerins de ces pays-là sont des femmes.
On remarque que la France est proche de la « parité » tandis que l’Espagne et l’Italie sont encore très « masculines ».
Globalement, toutes nationalités confondues, sur les 39675 pèlerins recensés à Saint Jean, 45% sont des femmes, 55% des hommes.
Rappelons qu’en 2012, à Santiago, la part des femmes est de 43.47% parmi les 192 488 pèlerins enregistrés.

Les pèlerins d’Amérique latine sur les Chemins de Compostelle.
Ils étaient près de 5000 en 2012 à retirer la Compostela soit 2.5% parmi les 192 500 pèlerins qui l’ont retirée au cours de l’année. Ce sont les Brésiliens, 47% de l’ensemble des pèlerins d’Amérique latine, et les Argentins, 17%, qui représentent le plus cette partie du monde. Ce sont ensuite des Vénézuéliens ou des Colombiens que l’on rencontre le plus (autour de 10% chacun) parmi tous les représentants d’Amérique latine. On rappelle que la population d’Amérique latine était de l’ordre de 400 Millions d’habitants en 2011.
Les années 2010, année jacquaire, 2011 et 2012 rendent compte de fortes croissances de fréquentation des Chemins.

Les 32 Graphiques explicatifs :
-          Evolution du nombre annuel de pèlerins à Santiago et du nombre de pèlerins espagnols.
-          Evolution du nombre annuel de pèlerins à Santiago et à Saint Jean Pied de Port.
-          La part des pèlerins espagnols à Santiago.
-          La part des pèlerins français à Santiago.
-          L’attractivité de Saint Jean Pied de Port comparée à Santiago.
-          Evolution du nombre annuel de pèlerins, à Santiago, pour certains pays, hors Espagne..
-          Evolution du nombre de pèlerins des pays anglophones.
-          Attractivité comparée des différents pays selon une décomposition en 4 groupes.
-          Attractivité comparée des différents pays selon une décomposition en 3 groupes.
-          Effectifs pèlerins à Santiago selon une décomposition en 4 groupes.
-          Combien sont-ils sur les Chemins de Compostelle, par voie empruntée ?
-          Par où passent-ils lorsqu’ils ne sont pas sur le camino francès ?
-          L’attractivité relative comparée du camino francès et des autres chemins.
-          Nombre de pèlerins à Santiago par distance parcourue. (nombre)
-          Nombre de pèlerins à Santiago par distance parcourue. (%)
-          Evolution du nombre de pèlerins entre 190 et 2007
-          Evolution du nombre de coréens
-          Evolution comparée du nombre de coréens et japonais.
-          Profil comparé des pèlerins selon l’âge, à Saint Jean Pied de Port, année 2011                 ( histogrammes)
-          Âge moyen du pèlerin à Saint Jean Pied de Port, année 2011
-          Profil comparé des pèlerins selon l’âge, à Saint Jean Pied de Port, année 2011 (courbes, « moins de »)
-          Profil comparé des pèlerins selon l’âge, à Saint Jean Pied de Port, année 2011(courbes « plus de »)
-          Ceux qui partent de Saint jean Pied de Port et ceux qui y arrivent par divers chemins.
-          L’attractivité des différentes voies en France
-          Nombre de pèlerins sur les 3 voies principales.
-          Part relative des femmes dans l’ensemble des pèlerins de leur pays, à Saint Jean Pied de port, 2011.
-          Répartition des pèlerins entre ceux qui y arrivent par les chemins et ceux dont c’est le point de départ du pèlerinage : analyse 2007-2011, en volume.
-          Répartition des pèlerins entre ceux qui y arrivent par les chemins et ceux dont c’est le point de départ du pèlerinage : analyse 2007-2011, en pourcentage.
-          Les différentes voies utilisées par les pèlerins arrivant à pied à Saint Jean Pied de Port : analyse 2007-2011, en volume.
-          Zoom sur les voies peu fréquentées : analyse 2007-2011, en volume.
-          Evolution du nombre de pèlerins d’Amérique latine (total).
-          Evolution du nombre de pèlerins d’Amérique latine (par pays).









































Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Vos observations: