jeudi 31 octobre 2013

Cheminer sur les Sentiers Cathares à Montségur (Ariège)

En ces jours de mi octobre 2013, nous voici sur les Sentiers Cathares !
Et d’abord à Montségur, en Ariège.
Montségur ou « montagne sûre » en occitan. Le château est sur un pog (forme ariégeoise du mot occitan puog qui signifie podium), une montagne en forme de pain de sucre.
On sait que les cathares firent de ce sommet de 1207m leur refuge, à mesure que se développait l’offensive des croisés et de l’église catholique. A partir de 1232 Montségur devint la capitale des cathares.  En 1243 la reine Blanche de Castille décide de « trancher la tête du dragon » et de s’emparer de la « synagogue de Satan ». Le siège débuta au printemps 1243 et c’est le 1 mars 1244 que Pierre Roger de Mirepoix se rendit. Deux cents « parfaits » périrent par le feu le 16 mars. Une stèle, au pied du château rappelle le souvenir des derniers cathares brûlés.
Montségur s’impose par la beauté de son site et par le souvenir de ce drame.
Le GR7B, le GR107, GR du pays d’Olmes ou Chemin des Bonshommes, GR du Tour du Massif de Tabe et bien d’autres sentiers balisés ont permis d’apprécier ce magnifique site, à partir de divers points de vue, souvent situés en crête . Le pic de Saint Barthélémy (2348m), la montagne de Frau (1925m), ont servi de belvédère sur la chaîne des Pyrénées. Le temps privilégié de ces jours d’automne a de surcroît permis de profiter totalement de la beauté des paysages.
Au total de bien belles randonnées et de nombreuses dénivelées.
Sources :
-          Les chemins des châteaux cathares, A la croisée de la terre et du ciel, André Dehnel, François Lepère, Yvette Terrien. Lepère éditions.
-          Randonnées en Pays Cathare, Jacques Joffre, Rando éditions.












jeudi 10 octobre 2013

L'itinérance selon Gaële de La Brosse dans "Chemins d'étoiles".…



… « Car l’itinérance est au cœur de la vie : le voyage ne se limite pas au déplacement physique, il va de pair avec un certain éveil de la conscience. C’est pourquoi il est l’acte fondateur de tout être humain : par essence, l’homme est un  homo viator, un être en marche. Le dépassement de soi, l’effort physique, le rapport au temps et à l’espace ouvrent son être à une nouvelle dimension qui se prolonge, à l’étape, par la rencontre et l’échange. Dans le dépouillement que lui impose son état, le voyageur expérimente les valeurs fondamentales que l’humanité a réussi, de tout temps, à préserver: l’effort, l’hospitalité, l’entraide, l’amitié. »…
Gaële de La Brosse, Chemins d’étoiles.


dimanche 6 octobre 2013

Les statistiques de septembre 2013 à Santiago.


Ce sont près de 31 000 pèlerins qui ont retiré la Compostela en septembre 2013, soit 13% de plus qu’en septembre 2012.
Sur les 9 premiers mois de l’année, près de 192 000 pèlerins ont été recensés par le bureau des pèlerins, soit 12% de plus qu’en 2012.
Ainsi la croissance observée sur les 9 premiers mois de l’année est 3 fois plus forte entre 2012 et 2013 (+12%) qu’entre 2011 et 2012 (+4%).