jeudi 22 septembre 2016

Camino francès : Etape Palas de Rei – Arzua, par Melide.


Avec près de 26km (prévoir près de 6h) cette étape est tout en ondulations même si globalement elle conduit le pèlerin vers une altitude moindre : 389m à Arzua pour 565 à Palas de Rei.
En ce jeudi 25 août, c’est un temps serein qui s’offre au pèlerin : une fraîcheur née de l’humidité de la nuit de pluie. Le sol est doux, les bruits feutrés. Les odeurs, les parfums semblent différents des jours précédents. Les pèlerins sont toujours aussi nombreux, mais il est toujours possible de construire sa solitude en cheminant.
Le pèlerin au long cours regrette souvent ce flot de « pèlerins » qui n’effectue que les 100 derniers km.
Pourtant !
Ce contact avec la foule, le nombre, les groupes de 2 ou beaucoup plus, les familles avec père, mère, enfants, sont une autre manifestation du chemin, une autre expression, une autre source de joie, souvent née de pèlerins jeunes !
Cela peut « déstabiliser » le pèlerin parti de Vezelay, du Puy, ou Saint Jean. Pourtant cette arrivée parmi ce flot doit nous questionner car il est aussi le camino. Tous ces jeunes sont sur le chemin : leur jeunesse, leur force, leur beauté, leur faculté à échanger, sourire, chanter, bref à vivre, sont des signes de Vie et Espérance !

Certes ils ne font que 100 km et sont parfois voire souvent sources de nuisances, mais peut- être ne peuvent- ils pas libérer plus de temps. Et puis, ne sont- ils pas aussi une transition vers le retour à la vie quotidienne ? Tout pèlerin ne franchit il pas « la porte du camino » dans Santiago dans l’anonymat le plus complet ?













Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Vos observations:

Article publié le plus récemment:

Récapitulatif statistique des chiffres à Santiago et Saint Jean Pied de Port:2000-2019

 Les graphiques présentés sont issus des données diffusées par le Bureau des pèlerins à Santiago ou l'Accueil des Amis du Chemin de Sain...