mardi 31 octobre 2017

Camino 2017 : Etape-7 Bercianos del Real Camino – Mansilla de las Mulas.


Dimanche 10 septembre, une étape de 27 km, 6h15.
Un départ à la nuit. En quittant ma chambre, je découvre, accrochée à la poignée de porte, une poche avec sandwich, fruit, eau, biscuits. Je suis touché par le geste. Je remercierai, en matinée par l’envoi d’un SMS, mais je n’aurai pas de réponse…
Avec le lever du jour, les couleurs à l'horizon portent le bleu mais dans mon dos, avec l'apparition du soleil, ce sont l’orange, le rouge, le gris foncé, qui se mêlent aux rayons du soleil, simulent un combat, et, poussent mes pas vers l'ouest, dans le silence profond du matin ! Il fait frais mais rapidement la chaleur viendra !
Le relief est toujours aussi plat, le sentier  évolue encore parmi l’ocre de la terre. Ce sera l’étape des petits ponts sur les divers arroyos rencontrés, celui de Valdelacasa, après El Burgo Ranero, puis celui de  Valdasneros, Valle del Valle de Uuelga, Madriz de la Cava.
Arrivée à 13 h à Mansilla de las Mulas, je cherche l’hôtel Las Delicias, c’est dimanche, beaucoup de gens en terrasse par ce temps ensoleillé. Et à nouveau, une fanfare...

Demain, ce sera l’arrivée à LEON !

















Camino 2017 : Etape-6, Terradillos de los Templarios – Sahagun – Bercianos del Real Camino.


Samedi 9 septembre, une étape de 22km, 5h30, relief plat. Un départ de nuit, il n’est pas 7h. Je veux contempler la nuit, la lune, les étoiles, et ressentir la fragilité de l’être.
Peu à peu, le jour, un bleu uni colore le ciel. Puis progressivement, avec les pas se succédant, le bleu s’éclaircit, et des nuages blancs poussés par un vent léger traversent l’horizon. L’atmosphère se réchauffe, la couleur ocre des terres inonde les champs, le vert de quelques arbres plantés le long du chemin protège le pèlerin.
Les villages sont plus nombreux que la veille : Moratinos (je me souviens y avoir dormi), San Nicolas del Real Camino ( avec un peu plus loin Ermita de la Virgen del Puente), Sahagun (un gros bourg) (les cafés sont assaillis par les pèlerins pour le petit déjeuner du matin), Calzada del Coto (une variante de camino est ici proposée, au nord, par la via Traiana, Calzadilla de los Hermanillos et Potré : je ne l’ai pas prise) et enfin Bercianos (un étrange « arceau », pas esthétique du tout, annonce l’entrée dans le village). Bercianos, en ce samedi, connaît une ambiance de fête, d’ailleurs une fanfare allant et venant le long de la rue principale se charge d’une part de l’animation.
Peu de pèlerins sur le chemin, peu d’occasions d’échanger !
Il est près de 13h et tandis que j’approche du bar – hôtel Rivero, anonyme parmi ces divers groupes de gens, devenus depuis longtemps indifférents à la présence des peregrinos, je note que les 2 bars du village font le plein : les apéritifs et tapas commencent à être bus et dégustés, ils ne vont pas tarder à être  rois. Les gens échangent et semblent heureux, les enfants pratiquent leur sport favori, le football.
Les bruits montent, les télévisions, en ce milieu de journée, sont encore et toujours allumées dans les bars … « religion » ou « passion » du football oblige !
Contraste profond entre le silence du chemin et le bruit au village !

Tout l’après-midi sera placé sous le signe du bruit, la soirée aussi ! Bref, un samedi d’été à Bercianos del Real Camino !













dimanche 29 octobre 2017

Camino 2017 : Etape-5, Carrion de los Condes – Terradillos de los Templarios


Vendredi 8 septembre,  25.5 km, 6h, pas de dénivelées.
Départ, il n’est pas 7h, frais et brouillard pour la première fois.
La Tierra de campos se délivre lentement du brouillard et du froid pour libérer enfin un air chaud. Toujours un chemin d’ocre que seuls quelques champs de tournesol ou arbres en bordure du chemin,  viennent troubler dans sa couleur. Très peu de villages sur le chemin, l’Abadia de Benevivere, Calzadilla de la Cueza, l’antiguo hospital de Santa Maria de las Tiendas.

J’accomplis l’étape seul, face à moi-même, en dialoguant avec mon ombre ! Il est 13h, arrivée à l’albergue Los Templarios.


















Camino 2017 : Etape-4, Fromista – Carrion de los Condes.


Jeudi 7 septembre,  21 km, 5h 10, 50 m de dénivelées, Carrion étant à 839 m d’altitude.
Départ 7h20, il fait encore nuit et frais, un sweet sur tee shirt est nécessaire. A peine, ai-je accompli quelques pas qu’une pèlerine me demande le chemin ! elle est canadienne du Québec ! De fait nous échangerons pendant la totalité du parcours sur les grandes questions du chemin et notamment la spiritualité sur le chemin, le rapport à l’infini, à l’éternel, à l’absolu… Elle se dévoilera au fur et à mesure des pas accomplis et m’informera sur les diverses formes de méditation mais aussi sur sa vie, ses difficultés, etc…etc… Belle rencontre. Nous nous quitterons provisoirement  à Carrion, en se disant que nous nous reverrions surement un jour prochain.
C’est je crois, l’une des très rares fois, que j’ai échangé aussi longtemps avec autrui. C’est vrai qu’elle avait un goût pour la spiritualité, la métaphysique, la philosophie…

Il est 12h30 quand j’atteins la plazza mayor  et l’hôtel du même nom ! Peu de photos, de fait, mais toujours la meseta et sa couleur ocre de l'automne arrivant.











vendredi 27 octobre 2017

Camino 2017 : Etape-3, Castrojeriz - Fromista.


Mercredi 6 septembre 2017,
Un départ tôt, 7h20, encore la nuit, l’attente du lever de soleil ! le voilà, il est là et il colore le ciel d’une beauté qui émerveille les yeux du pèlerin. C’est cette beauté qui envahit tout le corps et diffuse joie, volonté d’effort, harmonie  et respect ! Les pas se font simples à accomplir, le corps dont l’ombre se projette au sol, est en harmonie avec chacune de ses composantes, l’esprit se sent plus fort car porté, incité, observé avec bienveillance.
L’étape est courte, 23 km, mais débute par une belle rampe sur sensiblement 3 km : c’est l’alto de Mostelares à 910m, bien connu des pèlerins, qui conduit à un dénivelé en rampe de 102 m en 3 km et à une descente assez vertigineuse vers Itero del Castillo (km, 6 de l’étape). Le puente Fitero permet de franchir le rio Pisuerga et donne entrée à Itero de la Vega (km, 6.6 de l’étape).
Ce sont ensuite 5 km qui conduisent à l’Otero Largo à 857m d’altitude, après avoir franchi le canal de Pisuerga (cf photos jointes). Cinq autres km conduisent en légère descente vers Boadilla del camino, à 784m d’altitude. Il ne reste plus que 6 km pour atteindre Fromista en longeant sur une belle part le canal de Castilla.

Au total, 26km, 6h20mn et peu de pèlerins. Une étape de couleurs sur une terre coupée de ses fruits ( blé essentiellement) sauf des tournesols qui se nourrissent encore des rayons du soleil...