dimanche 27 mars 2016

La côte vermeille : étape-3, les hauts de COLLIOURE en Pyrénées Orientales.

La côte vermeille : étape-3, les hauts de COLLIOURE  en Pyrénées Orientales, jeudi 24 mars 2016.


Une très belle randonnée à partir de la rue du Temple à COLLIOURE vers l’ermitage Notre Dame de Consolation puis le col de Mollo, le col de Perdiguer à Port Vendres et retour à Collioure (plusieurs tracés sont possibles). Une bonne quinzaine de kilomètres parmi les vignobles, prévoir 5h30-6h de marche, arrêts compris.





















La côte vermeille : étape-2, le tour de la Massane à ARGELES sur mer en Pyrénées Orientales,

La côte vermeille : étape-2, le tour de la Massane à ARGELES sur mer en Pyrénées Orientales, mercredi  23 mars 2016.

Le circuit part du château de Valmy et s’élève vers la tour de la Massane (ou torre de la Macana), à 794 m d’altitude. Le retour est possible par la chapelle Saint Laurent. Au total, environ 13 kms, 5h de marche et 800m de dénivelées. Le tracé est parfaitement balisé.  Globalement une rando « assez sportive » compte tenu du vent violent !












samedi 26 mars 2016

La côte vermeille : étape-1, le chemin du douanier à PORT-VENDRES en Pyrénées Orientales, mardi 22 mars 2016.


Cette randonnée est connue sous le nom de « Chemin du douanier ». On trouve son profil détaillé sur : www.randogps.net. Longue de 14 kms, 700 m de dénivelées (une succession de courtes rampes et pentes en bord de mer), un temps de l’ordre de 5h pour la parcourir, elle démarre au port de commerce de Port Vendres et longe ensuite la côte. Elle permet d’atteindre le phare de  Béar, puis la plage de Bernardi, et enfin l’anse de Paulilles. De bien belles criques sur ce parcours. Le retour se fait par l’intérieur des terres parmi les vignes.

Très belle randonnée.  










jeudi 3 mars 2016

Les statistiques d'Hiver à Compostelle.

Cheminer avec les pèlerins de l’hiver.
En Janvier 2016, ils étaient 1304 à avoir retiré la Compostella, 1217 en janvier 2015, soit +7%.
En Février, 1733 en 2016 pour 1544 en 2015, soit +12%.
Tant en Janvier qu’en Février, la majorité d’entre eux n’était pas espagnole.

Globalement sur les mois d’Hiver, disons de Novembre à Mars, ils représentent de 5 à 7% de l’effectif global annuel.