vendredi 18 janvier 2013

Cheminer et en finir avec les chiffres…



… des Chemins de Compostelle qui s’ouvrent de plus en plus à de nouvelles « populations » !

      Chaque année, à Santiago, un pèlerin sur deux est espagnol. Les années jacquaires, ils sont au moins les 2/3 voire les 3/4 à l’être. En 2012, on enregistre une légère baisse du nombre de pèlerins espagnols : de près de 98 000 en 2011, ils sont un peu plus de 95 000 en 2012. Leur part relative dans le nombre total passe de 53% en 2011 à 50% en 2012.

 Les 5 pays les plus représentés sont respectivement l’Espagne (50% de l’effectif), l’Allemagne (15 617 pèlerins, 8%), l’Italie (6%), le Portugal (5%), la France (8121 pèlerins, 4%). Ces 5 pays représentent près de 75% du nombre total de pèlerins.

      Les « 4 pays » (Allemagne, Italie, Portugal, France) représentent ainsi autour du quart du nombre total de pèlerins à Santiago.

      Le poids de ces 4 pays (leur part relative) dans l’ensemble de tous les pèlerins de Santiago est « orienté » à la baisse.

      Les autres pays, environ 90 autres, constituent le dernier quart. Parmi eux, on relève une très forte hausse des pèlerins venus des 7 principaux pays anglophones (USA, Irlande, Royaume Uni, Canada, Australie, Afrique du Sud, Nouvelle Zélande) : +55% entre 2011 et 2012. Ces 7 pays  représentent ensemble près de 21 000 pèlerins, soit 11% du nombre de pèlerins total à Santiago. On note que le nombre de pèlerins d’origine USA a pratiquement doublé entre 2011 et 2012, avec désormais près de 7 100 pèlerins. Certains y voient l’effet d’entrainement du film « The way ».

       Le poids des pays autres que les 5 principaux est ainsi « orienté » à la hausse. En 2012, cette part a d’ailleurs dépassé pour la première fois celle des 4 pays européens regroupés (Allemagne, Italie, Portugal, France).Elle est de 26% pour 24% chez les « 4 pays ».

      Cette tendance à la hausse est vraie pour les « 7 principaux pays anglophones » mais aussi pour l’ensemble des autres pays (environ 90 pays).Cela tendrait à révéler que les chemins de Compostelle s’ouvrent à de nouvelles populations.








Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Vos observations: