jeudi 10 novembre 2016

Randonner sur les Chemins de la Liberté en Pyrénées Orientales, novembre 2016.


« Ces chemins sont, en Pyrénées orientales, les chemins frontaliers du département : lls  furent de 1940 à 1944 des chemins d’espoir, de liberté face à l’occupant (résistants pourchassés, réfractaires du Service de travail obligatoire cherchant à rejoindre les Forces Françaises Libres, passeurs des villages frontaliers menacés de  déportation ou de mort, pilotes alliés abattus dans le ciel de France  échappant à l’occupant, enfin juifs victimes de la persécution nazie…) ; la frontière des Pyrénées-Orientales, défendue par l’armée allemande et par la Guardia Civil espagnole, était un obstacle difficile à franchir.
Comment donc oublier ces anonymes catalans qui ont caché, nourri au péril de leur vie ou fait passer des inconnus ? »

NB : les photos en noir et blanc sont extraites de http://chemindelaliberte.fr/page-accueil/le-chemin-de-la-liberte?showall=&limitstart=















Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Vos observations: