lundi 6 novembre 2017

Camino 2017 : Etape-13 Santiago – Negreira - Vilaserio ;


Cap vers l’océan atlantique, Muxia ou Fisterra, je ne sais encore. La veille, j’ai choisi de prendre le train entre Ponferrada et Santiago, les 100 derniers km du chemin, par Sarria, ne présentant plus d’intérêt particulier pour moi désormais. De plus, ils sont trop fréquentés, les nuisances sont nombreuses. Certes, je fus contraint d’éviter O Cebreiro, mais la ligne Renfe a choisi de suivre, pour aller à Santiago,  la rivière Sil, affluent du Mino, ce Mino que les pèlerins ont l’habitude de franchir à Portomarin. La ligne ferroviaire passe  par  A Rua, Monforte de Lemos et Ourense. Elle évite ce village de montagne magique et sacré, à 1330m d’altitude.
En ce dimanche 17 septembre, Santiago accueille son grand prix cycliste. Je quitte dans la nuit la ville pour découvrir bientôt un nouveau paysage, celui de la Galice, un univers vert, fait de prés, de cultures de maïs, d’eucalyptus, de châtaigniers, de chênes, de fruits sauvages et d'éoliennes. Et de nombreuses fermes avec  troupeaux de vaches. Les tracteurs sont souvent en action, même en ce dimanche dont le ciel est couvert !
Une étape longue, plus de 30 km, rendue assez difficile par un profil fait en permanence de rampes et pentes : Santiago, autour de 250m d'altitude, Aguapesada, 58m, Carballo, 263m,Ponte Maceira, à 150m d’altitude, et son rio Tambre, qui se jette dans l'atlantique au niveau de Noia, puis Negreira (c’est jour de marché, la foule y est nombreuse), A Pena, à 346m et enfin Vilaserio, 340m, albergue Casa Vella.

Parti à 6h45, arrivé à 15h30, fatigué !










Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Vos observations: