jeudi 27 septembre 2018

Cheminer vers Castrojeriz… à la recherche d’un creuset.


Cheminer vers Castrojeriz… à la recherche d’un creuset.

Devant la façade de l’église Santo Domingo du XVI ème siècle, à Castrojeriz, deux singulières têtes de mort en pierre attirent le regard du pèlerin : sur l’une, « O Mors », sur l’autre « O Aeternitas ».
Pour comprendre la symbolique de ces têtes, et interpréter cet ossuaire (osario), un cadre explicatif renvoie à des paroles du prophète Jérémie (Jérémie 1/12). Quand on lit ce que dit la Bible (Jérémie en 1/12), force est de constater qu’on a du mal à faire un lien strict avec le texte proposé sur le cadre.
C’est pour cela que je préfère l’analyse de Patrick BURENSTEINAS, scientifique passionné d’alchimie, analyse proposée dans le film « Le voyage alchimiste », PGA films, film de Georges COMBE.
En fait, pour interpréter les deux têtes de mort, il convient d’intégrer dans la réflexion, le petit trou en bas, à gauche de la façade !
Ce creuset rappelle le four de l’alchimiste, l’athanor !
Avec le creuset, l’alchimiste cherche inlassablement à décomposer la matière pour la rendre apte à accueillir la lumière et à faire éclore la pierre philosophale qui ouvre le chemin de l’éternité.
De la même manière, par un travail permanent sur lui, « l’homme ordinaire » se dépouille progressivement des scories qui font son ego. Il accède alors à une dimension où le spirituel prend le pas sur la matière !
Son « creuset » personnel, outil de travail, une vie durant, doit permettre à cet homme de mourir en ayant mis « son âme hors » (la mort), MORS.
Il doit aussi favoriser l’émergence de la partie la plus noble de son corps, la dimension spirituelle, celle qui incarne la lumière et qui se confond dans l’éternité avec la transmission, AETERNITAS.
Pour l’alchimiste, le chemin de l’AETERNITAS, c’est la quête du cinquième élément (éternité, « éther sans la terre »), la quintessence.
Nous sommes mortels, l’être humain doit faire appel à un creuset de vie pour donner du sens à son cheminement, mettre son âme hors de la matière et aspirer ainsi à une forme d’éternité spirituelle !






Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Vos observations: