dimanche 10 mars 2013

Le hasard existe-t-il ? Peut- on cheminer… avec le hasard ? avec Audrey Ferraro et des pèlerins.


… « Le hasard n’existe pas. Tout a un sens. Encore faut-il comprendre les signes cachés dans l’inconscient. A l’état de veille, ils se traduisent par des évènements alors que pendant la nuit, ces messages sont envoyés sous forme de rêves. Les incidents de la vie ne sont pas des faits distribués par un destin aveugle. Un œil averti y voit des coïncidences significatives. Le Chemin de Compostelle est peuplé de miracles et de légendes… Pourtant, connaître l’importance des « ces coïncidences » enseigne à l’être humain qu’il fait partie d’un plan plus vaste. L’univers peut ainsi répondre à sa conscience et à ses attentes en créant les situations opportunes qui le font progresser. En comprenant la portée de ce phénomène, il devient plus sensible au principe sous-jacent qui régit l’univers selon lequel il existe une interconnexion entre des évènements non reliés par un lien de causalité.… Rien n’est accidentel. Avec une explication, un imprévu est un fait inconnu qui peut devenir l’occasion d’une découverte plus ou moins importante….Pourtant, à chaque instant l’univers envoie des signes. Avec le développement de la technologie et l’augmentation du stress de la vie moderne, l’Homme se déconnecte de plus en plus de la Terre et de sa sagesse intérieure. En perdant la capacité de déchiffrer les signes qui l’entourent, il est de moins en moins apte à puiser dans son intuition pour les reconnaître… »
Audrey Ferraro, « un amour de camino », éditions publibook.

Mis en ligne sur le Groupe Facebook, « Cheminer », voici des témoignages de membres du Groupe !
·         « le hasard n'existe pas … »

·         «  désolé pour mon pessimisme, mais quand la souffrance, et l'incompréhension, sont sur notre chemin ou sur celui de ceux qu'on aime c'est difficile d'y voir une évolution... un hasard programmé et universel... J'aime le hasard quand il est positif pour moi... Pas quand il me tourmente, et me demande chaque jour d'être en activité pour oublier et me valoriser dans des actions présentes et positives.... Le chemin m'a fait du bien et je le conseille, et le quotidien reste… »

·          « Le postulat que "le hasard n'existe pas" démarre l'extrait de manière assez excessive. Après une telle affirmation que dire d'autre ! La vie et la nature ne sont faites que de hasards qui produisent quelque chose. S'il est vrai qu'on marche vers l'inconnu, de manière beaucoup moins prévisible que dans la vie courante, la lenteur de notre progression nous donne beaucoup plus le temps de voir les choses, de les analyser. Je dirais que les hasards multiples qui se pointent peuvent être beaucoup mieux utilisés pour notre plaisir, notre recherche et nos intérêts. »

·         «  Le hasard, le destin, les signes... en voilà de beaux sujets de réflexion... »

·         «  Pour ma part, je ne suis absolument pas d'accord avec cet extrait (mais libre à l'auteure de le penser bien sûr) .... Pour moi, le hasard est un des fondements de notre passage terrestre ....pour moi, la vie est une suite de hasards heureux ou malheureux qui nous obligent à faire des choix (libre à chacun de voir des signes à posteriori pour aider à ces choix) et de bâtir Sa vie et de grandir .... En cela le Camino est une aide formidable. Mais je ne crois pas en une prédestination quelconque ..... Sinon, là, je déprimerais sérieusement ! »

·         «  Toutes ces réflexions me renvoient aux "bons " sujets de Philo que nous avons tous côtoyés lors de notre cheminement d'étudiant! Pour moi, les remarques présentées en amont, sont toutes riches d'enseignement et je me reconnais en toutes! Personnellement je ne sais pas très bien quel crédit attribuer au hasard, ou à la nécessité, pour reprendre la dichotomie de M Monod, notre prix Nobel de Physique. J'aime le hasard lorsqu'il me sert, je crains le destin s'il me dessert, bref je suis encore dans l'Ego! Alors, lorsque je marche chacun de mes pas porte ces diverses dimensions! Mais au-delà, le cheminement pose la question du SENS!... de tout cela! Et là encore, la réponse n'est pas unique! Enfin, dernière remarque par référence au point de départ de la réflexion, le texte d'Audrey Ferraro, n'oublions pas que l’héroïne du roman a 25 ans lorsqu'elle exprime sa relation au hasard et aux signes. Et elle l'exprime, accomplissant le Chemin! »

·         « Les Signes quand ils se révèlent tu les a en Toi sans t'- en rendre compte .....Magie... et tout devient Lumière ...Mais c'est vrai que le chemin se révèle un peu à chaque Pas .... Oui... à petite dose… pour rester dans l'émerveillement …longtemps après… »

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Vos observations: