samedi 2 mars 2013

Les géocacheurs du Camino!



J’avoue avoir été souvent troublé sur le Camino francès par ces pèlerins qui pratiquent la chasse au Trésor et déposent ou cherchent des géocaches à l’aide de leurs smartphones ou GPS. Curieusement j’avais noté qu’ils étaient souvent québécois !
En lisant le livre plein d’émerveillement et d’amour de Paul Racette, « Pèlerinage extrême », je trouve un passage dans lequel l’auteur dépose une géocache à la Cruz de Ferro, en mémoire d’un ami emporté par un cancer et qui n’a pu réaliser son rêve : faire le Chemin de Compostelle.

 «  Parmi les grandes passions de mon ami Yves, il y avait la randonnée pédestre, l’observation des oiseaux et ce jeu qui en fait était presque un prétexte à aller marcher et se retrouver bien souvent en pleine nature : le géocaching. Je me suis dit qu’Yves a laissé sa trace dans différents endroits au Québec en y faisant des caches où se retrouve son logo : la sauterelle. Je décide donc qu’Yves aurait aussi sa cache sur ce chemin….L’endroit que je choisis ou plutôt l’endroit qui nous a choisis : la Cruz de Ferro… »

Il parait qu’il y a près de 2 000 000 de géocaches actives, combien sur les chemins de Compostelle ?

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Vos observations: