vendredi 15 mars 2013

« Passer un cap et être en accord avec soi-même », Jean Christophe Rufin.


Cheminer avec … Jean Christophe Rufin… 

L’écrivain, académicien, ancien ambassadeur, a été interviewé par « La Vie » (7/03/2013), sur les effets de son « Immortelle Randonnée, Compostelle malgré moi° », livre qui narre son pèlerinage à Compostelle en Mai Juin 2011.
Quelques phrases extraites de l’article :
… « La marche, surtout si elle dure un certain temps, est un moyen de se dépouiller, de retrouver à la fois les autres et soi-même. Parce que lorsque vous êtes en position de pèlerin, personne ne vous demande qui vous êtes… C’est un des mystères du Chemin, il vous éloigne spirituellement de l’accessoire pour vous rapprocher de l’essentiel. En rentrant chez moi, j’ai fait le grand ménage au sens physique et spirituel. J’ai réfléchi à chaque objet présent dans mon chalet savoyard : à quoi ça sert ? Est-ce vraiment important ? Puis, plus métaphoriquement, avec ma propre vie en me questionnant : pourquoi veux-tu ça ? A quoi tiens-tu ? A qui tiens-tu ? C’était d’autant plus important que j’avais à faire un choix beaucoup plus fondamental : donner la priorité à la vie. Jusqu’alors, je m’étais complètement laissé envahir par les responsabilités très lourdes inhérentes à mes fonctions. Ma réflexion fondamentale était donc : est-ce que tous ces honneurs et responsabilités ont un sens ? Est-ce que c’est toi, ou devrais tu plutôt te poser et faire appel à une autre partie de toi qui est l’imaginaire, l’écriture ? J’ai fait ce choix » … 

° éditions Guérin, parution le 5/04/2013

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Vos observations: