mardi 30 août 2011

El Camino entre Estella - Lizarra-Los Arcos, 30/08/2011.


Etape Estella, Lizarra – Los arcos, 22kms, 7h45 – 14H30, 6H45, mardi 30 août. 
…je quitte le dortoir, à 7H45, le silence étant souhaité jusqu’à 7H, et tandis que je m’éloigne, je m’aperçois que la ville est belle et fourmille d’éléments culturels du moyen âge, j’y reviendrai avec Brigitte…
…un travail sur soi qui t’amène à l’autre, au besoin de l’autre, et à la nécessité de construire la fraternité…l’autre, c’est l’être humain, mais plus largement la vie, le cosmos, dans toutes ses dimensions…que les paysages arides sont beaux 
… variété des cultures, de la faune, de la flore…aujourd’hui ce sont les vignes de la Rioja qui s’imposent…le marcheur est même invité à déguster sous le regard d’une webcam, un bon Rioja…le chemin monte régulièrement tandis que le soleil amplifie ses rayons…à ma droite, je photographie le « Monjardin » qui s’élève à 894m, c’est peu, mais pour un marcheur qui est parti à 426m…
…une longue séquence dans une forêt de pins…
… finalement les rencontres sur le chemin sont éphémères, mais ce sont des signes. La langue est souvent un obstacle, mais un « buen camino », un « Olla », quelques mots « baragouinés », un sourire, quelques pas côte à côte,  sont des réconforts. En fait, on finit par se connaître, en se suivant, se dépassant, et ainsi de suite. Le soir dans les petits restaurants nous nous retrouvons avec chaleur autour del menu del  peregrino, pour 10 à 12 euros.
 Les canadiens Pierre et Roger m’ont surnommé « Pierre le métronome ».Faut dire qu’ils avancent vite, s’arrêtent  souvent, et donc on plaisante…
Ils viennent, elles viennent de partout, Autriche, Allemagne, Hongrie, Corée, Italie, Australie…Il y a finalement peu de français, me semble-t-il. De nombreux cyclistes sur le chemin, pour eux c’est un véritable biathlon…
Beaucoup de jeunes, garçons ou filles…
…toute la journée, je sens mon tibia gauche, j’essaye d’alléger son effort avec mes 2 bätons…
… un garçon d’origine parisienne, parti de Dax, me rejoint, et attribue mes problèmes de tibia  à un manque d’eau…il a déjà fait le Camino et y revient car il en a le virus. Pourtant son profil physique , au moins 95 – 100 kgs, semble inapproprié à l’effort..
…14H30, arrivée à Los Arcos, ce soir je m’offre une chambre d’hôtel pour être seul, me reposer, me soigner… la promiscuité des dortoirs n’est supportable que lorsqu’on est bien physiquement…et seuls les premiers arrivés évitent les lits en hauteur.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Vos observations: