mercredi 21 août 2013

El Camino primitivo : étape 4, Tineo – Pola de Allande, 27 kms, l’étape aux 3 cols..


Ce mercredi 21 août, il m’aura fallu 7h 30 pour effectuer cette étape particulièrement « physique », tout au moins pour moi !
Au départ, une nappe de brouillard recouvre le bourg, il est 7h10, immédiatement le profil s’élève. Je me retrouve au - dessus du nuage. Et cela va durer 5 kms. Tandis que je prends des photos, je retrouve 4 jeunes pèlerins que j’avais aperçus hier à l’Auberge. Finalement dans la journée j’en rencontrerai une douzaine ! Plus tard, tandis que je me rafraichirai, à Porcilès, le serveur du bar me dira qu’il en passe une vingtaine par jour ! Tous ceux que j’ai croisés semblaient être espagnols.
Le chemin s’élève parmi la forêt de chênes et châtaigniers, l’espace est ouvert, l’impression de « tunnel » des 2 premiers jours a disparu. Les éoliennes sont là ne semblant pas déranger les troupeaux de vaches ou chèvres ou les agriculteurs qui ramassent les foins sur les tracteurs.
Beaucoup de bruyères fleuries et parfumées et toujours ce vert de la végétation. Parfois, je pense à l’étape Saint Jean Pied de Port – Roncevaux comme s’il y avait des similitudes entre ces deux étapes.
Déjà 2 Heures et voici le col de Piedratecha, à sensiblement, 900 m : je n’ai accompli que 5 kms mais avec une rampe moyenne de 5%.
Le chemin emprunte alors en descente une piste forestière très large et sablonneuse parmi les chênes et châtaigniers. Il propose un détour pour aller voir les ruines du Monastère Santa Maria Real de Obona. Je décide de « sauter » les ruines du Monastère !
Puis de nombreux champs de maïs, certains épis sont accrochés aux murs des maisons.
Une longue descente mène ensuite à Campiello, le bourg rendu célèbre par JC Rufin, évoquant la Casa Herminia : j’y fais une halte café-cake-bananes !
Il est 10H30, j’en repars un quart d’heure plus tard.
Et à nouveau un chemin qui s’élève vers Borrès puis vers le col de Porciles, 773m : il est parfois bordé de fougères, bruyères, pins ! Tiens, il est 13Heures et j’attaque la 7 ème heure, celle qui habituellement me fait souffrir !
Tiens les épaules se manifestent, je desserre certaines sangles du sac pour éviter des frottements ou irritations. Il est vrai que le sac pèse autour de 12 kgs, ce qui est beaucoup !
La chaleur est là, parfois étouffante !
Halte eau à Porcilès, il reste encore 5 kms !
A 14 heures j’arrive à l’alto de Lavadoira, 806m.
Enfin le chemin se met à descendre vers Pola de Allande, il est sensiblement 14H 45’.
En conclusion une belle étape, physique, mas longue et particulièrement vallonnée (3 cols). A l’arrivée le corps me fait comprendre qu’il est à bout. A l’issue de la douche les muscles se détendent mais font bien mal en même temps. Séance massages avec Weleda et mini sieste pour permettre au corps de se « réchauffer » !

C’est le temps de la lessive et de la préparation de la journée de demain vers le barrage de l’Embalse de Salime. Et l'étape sera plus longue…











Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Vos observations: