mardi 27 août 2013

El Camino primitivo : étape 10, Ferreira - Castagneda, mardi 27 août, le retour parmi la chaîne des pèlerins du camino francès.

Une étape de 28.5 kms, 7 H 15.
En quittant dans la nuit Casa da Ponte à Ferreira, 7H15, ce sont les bruits des corbeaux puis des vaches qui rompent le silence. Puis, avec le jour levant, c’est l’heure de la traite et dans les étables j’aperçois les fermiers au travail !
Au bout de 5kms, après l’auberge d’As Seixas, le chemin s‘élève sur 3 à 4 kms parmi une sorte de garrigue de plantes basses telles des bruyères, un vent frais et fort apparait en hauteur. Il tord les jeunes eucalyptus, froisse les bruyères, « buffe » les pierres. Le paysage est beau et je sens que je vis un moment privilégié : seul sur le chemin je me nourris de la force du vent et des couleurs que l’horizon offre à mon regard ! J’aperçois des éoliennes et me doute que le chemin va passer près d’elles en les contournant : c’est le cas !
Ce camino primitivo c’est le chemin des cols et des éoliennes, le chemin d’Eole en quelque sorte.
En descendant, le chemin retrouve des arbres protecteurs, le cheminant se trouve protégé du vent et il sent le soleil réchauffer son dos.
Lorsque l’esprit offre de vrais temps de « vide » à la pensée, elle peut se concentrer sur les éléments que la nature lui offre et ainsi favoriser un éveil ou réveil des sens.
Bien sûr, ces temps sont de plus en plus brefs avec la longueur de l’étape à accomplir car le corps ne cesse d’envoyer des signes de fatigue des pieds et des jambes, signes de douleur ! Le cheminant se doit de gérer ces signes pour autant qu’il le puisse afin d’éviter élongation, déchirure, tendinite, voire fracture de fatigue !
12H30, Melide, j’ai accompli 20 kms en 5H. Voilà le carrefour avec le camino francès et immédiatement la chaîne des pèlerins emmenée par un homme asiatique parti de Sarria.
Aussitôt après, des chevaux sur le camino !
Pendant 2H, je vais progressivement retrouver le sens des pas parmi les autres, l’écoute des mots clés que je n’entendais pas, le « buen camino », les chants de groupes de jeunes, la joie ensemble vers une même destination …

14H30, Castagneda, fin de l’étape.  












Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Vos observations: