vendredi 30 août 2013

Santiago, le temps d’une pause sur le chemin : la joie partagée.

En ce vendredi 30 août 2013, le cheminant profite de Santiago et de la joie immense qui s’en dégage !
Il faut aussi penser à préparer la suite du parcours vers la fin des terres, Muxia puis Fisterra : les semelles de propreté des chaussures ont rendu l’âme et les deux paires de chaussettes utilisées entre Oviedo et Compostelle sont trouées. Alors, nécessité de trouver un magasin de sports, et de s’imprégner du profil des prochaines étapes vers Negreira, Olveiroa, Muxia, Fisterra  !
Pour le reste, c’est un temps privilégié porté par la joie.
Voici quelques propos écrits hier soir sur Facebook, au sein de « Cheminer », par André WEILL, aprés avoir regardé les photos du soirsur la place de la Cathédrale, propos que je trouve intéressants !
« La fête commence. La fête du silence. La fête de la mémoire qui se tait.

Une fois arrivé à Santiago, l'intense volonté physique et la grande énergie psychique du "petit pèlerin" s'arrêtent soudainement, brutalement. Alors, ô miracle, émerge sans efforts depuis ses profondeurs cette partie festive mystérieuse, silencieuse et immobile. Cette Joie divine indicible. Le Silence Divin n'est perceptible que parce que l'action a été auparavant intense. (C’est un phénomène physique bien connu : on n'entend le frigo "que" lorsqu'il s’arrête).»




















Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Vos observations: