vendredi 22 août 2014

El Camino primitivo 2014 : étape Lugo - Casa da Ponte Ferreira : 30 kms, 6h40.

6h15, lever, 7h, cafétèria, un café "grande, solo", un "adios" du patron de l'hôtel ( je ne sais pourquoi mais je me souvenais bien de lui, il porte la sincérité dans ses dires ou gestes).
Tiens, un SMS, Marie Pascale, une fidèle parmi les fidèles! qu'attend elle pour découvrir le Camino, elle qui marche quasiment tous les jours!
Les murailles de la vieille ville, le Ponte Romano, sur le Mign( ntilda)o et le camino le long  de ce même Migno! La banlieue, de belles maisons, un chemin de fait sur la route. Beaucoup d'arbres sauvages le long: pommiers, poiriers, figuiers etc...Les fruits ne sont pas beaux et je me dis qu'un arbre est à l'image d'un être: il doit porter en lui des forces de transmission faites de tradition, éducation, éthique, morale...pour porter des fruits "nobles"! Qualité de la terre, de l'humidité, de l'ensoleillement, de la variété d'arbres, des traitements apportés! les fruits des arbres ne sont pas plus égaux que les fruits humains!
Ce matin, le soleil est présent très tôt, l'étape offre peu de difficultés, hormis la distance: elle est transition entre les étapes de dénivelées et les étapes planes.
Les kms défilent, toujours peu de pèlerins, même si la proximité de Santiago, à sensiblement 100 kms, offre des opportunités de Compostela!
Le camino primitivo est un chemin de silence et donc de voyage en soi! La poussière du chemin efface les pas du cheminant et donc les preuves de son passage! En même temps, les pas sur le chemin libèrent une multitude de séquences de vies oubliées, enfouies. C'est le propre du contact à la Terre et à l'Humus que de réouvrir des instants passés de vie!
Ils ne sont pas programmés et s'imposent au cheminant!
Les kms défilent, le corps dit sa souffrance! tiens, toute la jambe droite fait mal! tiens, ce ne sont plus que les tendons du pied! tiens, l'épaule! tiens, le bas du dos! tiens, faudrait penser à boire!
Parfois des groupes de jeunes et toujours du bruit! "Bla Bla Bla"!
J'avais souvenir du sentiment de joie qui animait les caminos, au point de dire "Buen Camino" à celui que l'on "doublait"! je constate que ce n'est plus vrai! les temps changent et l'uniformisation banalise le lien avec celui à l'autre bout du monde ( smartphone) sans pour autant de se rapprocher de celui qui est à côté!
Une belle Via Romana après San Roman de Retorta, et enfin, Ferreira, Casa Da Ponte, 13H30.
Je retrouve la Casa Rural de l'an passé, son patron, un lieu à recommander!















Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Vos observations: