lundi 18 août 2014

El Camino primitivo 2014 : étape Pola de Allande – Embalse de Salime,

L'étape du Puerto del Palo, des 12 éoliennes, de l'Embalse de Salime.
Lundi 18 août, départ 7H20, il fait encore nuit.Immédiatement le chemin se faufile en forêt et s'élève. Sur 8 kms, il va s'agir d'aller vers l'Alto del Palo à 1146m, soit 600m de dénivelées, Rampe moyenne à 7.5%, Pola étant à 550m d'altitude. La forêt protège le cheminant d'une bruine fine, tandis que les ruisseaux libèrent la musique de leurs eaux. Sol néanmoins mouillé, qui devient vite pierreux, caillouteux, rocheux!
9H15, le chemin sort de la forêt et retrouve la route pour un court instant. La dernière séquence vers le col se fait alors dans un brouillard épais. Arrivé au sommet, à 9h 40, je ne vois plus le chemin, je préfère suivre la route quelques centaines de mètres. Je ne verrai donc pas les beaux paysages révélés par le soleil.
Au cours de la montée, j'écoutais la respiration de mon corps, les signes de mal être donnés par divers membres désireux de revendiquer un effort moindre. Et souvent, le visage, fixé vers le sol, vers la terre, me renvoyait à l'humus, cette source première, sur laquelle le chemin imprime ses effets ou signes.
10h20, déjà 3h, Montefurado, un hameau! Tiens le soleil joue avec les nuages bas et triomphe vite d'eux. Les couleurs réapparaissent et facilitent comme chaque jour l'éveil ou le réveil des sens. La journée prend une nouvelle tournure.
11h20, église de Santa Maria de Lago, 18ème siècle. Eglise fermée. J'ai accompli 13 kms.
11h40, une magnifique forêt de pins, le chemin devient large et doux ou souple aux pas!
12h20, Berducedo, aprés 17kms, je fais une pause, car je sais qu'après ce village, une deuxième étape commence, presqu'aussi aussi longue. Encore 13 kms dont la moitié en rampe avec une ascension trés vive à partir de A Mesa, 200m de dénivelées sur une distance trés courte.
Avec au sommet, 12 éoliennes que le cheminant aperçoit de loin, se disant que pour changer de vallée, il fallait sûrement les atteindre...
A partir de Buspol, c'est la descente "vertigineuse", 800 m de dénivelées sur 7 kms, pour apercevoir enfin le barrage de Grandas de Salime.
Arrivée 16h10, épuisé! Sensiblement 9h pour ces 30kms.
Et seulement 2 pèlerins rencontrés sur le chemin.










Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Vos observations: