dimanche 18 septembre 2011

Etape ACEBO - CACABELOS: 32kms, 8H, temps frais voire froid...

Etape ACEBO - CACABELOS: 32kms, 8H, temps frais voire froid...
...il n'est pas 6H, il fait frais voire froid, le ciel est couvert, ce sont les lumières au loin de la ville de PONFERRADA, qui me servent en quelque sorte de guide. Pourtant, il y a 16.5 kms à franchir d'ici là. Le chemin suit la route, pour éviter les faux pas dans le noir, je préfère marcher sur la route, il n'y a pas de véhicule...
...7h50, me voici à Molinaseca, et il fait toujours nuit, le jour fait la grasse matinée, comme les espagnols, il n'y a pas âme qui vive...
... 10H, PONFERRADA et sa longue traversée, et l'Espagne qui dort encore...
... ce matin mon esprit divague avec une multitude de séquences puisées dans mon "voyage", un puzzle d'images, moments, visages,...sans qu'il y ait une véritable cohérence d'ensemble...
... 11H20, séquence: "on s'accroche, serre les dents, et on ne regarde que ses pas...
... 12H15, je suis à bout, c'est la septième heure, et j'ai encore 6kms à faire. Voici Camponaraya, un petit bourg, tiens on y vendange dans le vignoble de Bierzo, tiens une procession, tiens l'Espagne est levée...
... ces petits évènements me relancent, mais 6kms, c'est grosso modo 2H.
... 14H, je libère mes pieds en me déchaussant.Immédiatement ils se vengent: j'ai l'impression qu'ils vont exploser, je m'étends et attends qu'ils m'accordent un peu de répit, je les masse, soigne et les couvre d'arnika et autres produits...
... 32 kms en 8H, j'ai marché une heure et demie de trop. De nombreux signes dans les jambes en ont attesté. Demain, je me fixerai un objectif limité, la Portela de Valcarce, 22kms, et je partirai un peu plus tard... Aprés demain, l'étape rend compte d'un dénivellé de 700m en 12kms, ce sera du 6%.

3 commentaires:

  1. Santiago se rapproche à grand pas...on t'accompagne pour partager ce moment avec toi...

    RépondreSupprimer
  2. Ce commentaire a été supprimé par son auteur.

    RépondreSupprimer
  3. Hum, hum, c'est étrange comme tu sembles éviter soigneusement le contact avec les villes même modestes, Léon, Ponferrada...
    Dis-moi gentil pèlerin fuirais-tu la foule urbaine pour des paysages plus émollients ou seul les vacas broutent tranquillement en te regardant passer!

    RépondreSupprimer

Vos observations: