mardi 6 septembre 2011

Le témoignage d'Etienne ou le symbolisme de la pierre...

Merci Etienne pour ces réflexions....

Buenos días Pedro!
Te le he dicho ya, pero yo no se si mi masaje fue transmitido bien… desde que tu as pasado la frontera tu te llamas Pedro y no mas Pierre. El apellido español es un poco meno pretencioso que el francés "piedra", que la piedra del camino, que la piedra que suporta tu iglesia. Yo no quiero aquí ofender tu humildad; de toda manera yo se para conocerte un poco que nunca vas a considerarte como un apostre…
La humanidad podrá extender su razón en los siglos que vienen, muchas cosas quedaran sin humana explicación fuera de esta razón, y por eso yo puedo concebir un dios, pero yo no puedo, ni la humanidad puede dictar que hacer en el nombre de dios o en su nombre… Entonce, que podemos hacer Pedro?
Se puede que solo podemos dejar en su razón, no mas! Me quedare probablemente laico, un hijo de la revolución francesa.
Que las piedras del camino se quedan menas fuertes que tu piernas Pedro, que las piedras del camino de permiten encontrar Pedro y Pierre!
A Saint Jacques avec mes parents, encore enfant, j'ai comme de nombreux pèlerins mis l'extrémité des doigts de ma main dans cette empreinte laissée dans la pierre. Je l'ai fait sans conscience, comme se pratiquent beaucoup de rites. Il suffit de douter ou de jouer pour le faire… J'ai surtout pensé et compris à ce moment la, avec un peu d'incrédulité encore, qu'un peu de pierre partait avec chaque pèlerin, que ce détail pour moi était un accomplissement pour eux. Je me surprends pourtant à ce geste chaque fois que je parviens à un lieu inconnu, chaque fois qu'avec Anne Marie nous arrivons au terme d'un nouveau parcours lors de nos nombreuses balades, chaque fois que je vais à Cénac sur le caveau en pierre de mon Père. La pierre, qu'elle soit du chemin ou du lieu atteint, elle est ce qui reste, ce que beaucoup ont trouvé, que bien d'autre rencontreront.
Amicalement,
Etienne.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Vos observations: