jeudi 22 septembre 2011

Nouveaux témoignages , le courrier des amis.

Nouveaux témoignages -3

... "Bonjour Pierre

Comment va notre pèlerin, le sage qui chemine lentement, jour après jour vers le but qu'il a choisi.
Tu dois te trouver vers Ponferrada ou Cacabelos. J'ai toujours aimé le nom de ce bourg, où la population nous avait réservé un très bon accueil. L'accueil autour de l'église était aussi très sympa. La population nous avait donné des caisses de cerises, délicieuses cesrises.
Voilà les souvenirs reviennent, mais quels souvenirs!
Et toi tu marches sur un chemin de patience et de modestie. Tu es dans ta dernière semaine, St Jacques est à portée de mains ou plutôt de pieds.
Bon courage, nous t'accompagnons même dans nos silences, car il n'est besoin de faire du bruit pour être présent.
Le silence tu connais...
Je t'embrasse."

... "Je suis toujours à Wailly mais de temps en temps je vais chez le frére d'Anne-Marie pour suivre ton blog et je constate que tu avances à grands pas .Tu attaques la derniére semaine les derniéres grosses difficultés (O Cebreiro),profites bien de cette derniére semaine ,la plus belle et tu chanteras comme on l'a fait avec Jean en 2008 et avec Anne_Marie cette année :" j'ai fait le rêve d'un monde plus beau à vivre ensemble etc .......

Enfin on te voit sur une photo ,tu as la forme on s'en réjouit.

Bonne fin de Camino Pierre , profites en au maximun ,Saint Jacques t'attend à Compostelle .Je te signale que Dimanche 25 c'est mon anniversaire ,salues et pries Saint Jacques de notre part. On pense à toi "...
..."Santiago se rapproche à grand pas...on t'accompagne pour partager ce moment avec toi..."
... "Hum, hum, c'est étrange comme tu semble éviter soigneusement le contact avec les villes même modestes, Léon, Ponferrada...
Dis-moi gentil pèlerin fuirais-tu la foule urbaine pour des paysages plus émollients ou seul les "vacas" broutent tranquillement en te regardant passer!"
..." Te voilà en Galice, dernière région du pèlerin sur le Chemin de Compostelle. A toi bientôt les forêts d'eucalyptus et leur parfum bien particulier.
Nous pensons bien à toi et te souhaitons beaucoup de joie dans la fin de ce pèlerinage.
N'oublies pas, quand tu verras Santiago et que tu plongeras sur la ville, tu dois jeter en l'air tes bâtons, comme l'ont fait tant d'anciens sur ce même chemin.
Profite de ces derniers jours!
Maintenant on peut te dire: à très bientôt.
Je t'embrasse."
..."un SMS d'encouragement parmi d'autres"
..."Tu dois commencer à entendre les cloches de Saint Jacques, alors une petite pensée d'ici..."
..."Tu dois commencer à en avoir assez, peut être même plus qu'assez!
Tu es dans la dernière ligne droite. La Galice est là avec son pays celte, ses genêts, vaches, petites fermes de nos années 60.
Bientôt en regardant les bornes sur le côté de la route tu vas voir s'égrainer les kilomètres, les derniers kilomètres: 100.....
Profite bien de ces derniers jours. Tu arrives au bout du Camino, à toi bientôt Santiago et le tombeau de l'apôtre.
Tu va arriver à SARRIA, le secteur est difficile, relief accidenté, altitude, puis c'est la grande descente.
Courage et bonne journée."

1 commentaire:

  1. "Tu dois commencer à en avoir assez, peut être même plus qu'assez!"

    Pas si sûr! N'est-ce pas Pierre...
    Plus l'on s'approche de la ville magique, plus l'on redoutera le moment ou submergé d'émotions on s'écroulera sur la place face à la cathédrale, au milieu d'une foule de pèlerins éreintée, béate, transfigurée, joie mêlée déjà de nostalgie et de blues.
    La déprime "post-pélerinale" ça existe, si, si, difficile d'y échapper à moins d'avoir un coeur de pierre, ce qui est loin d'être ton cas.
    Mais tu n'en est pas encore là, savoure chaque pas avec délice petit pèlerin, malgré ton envie d'en finir, tu arriveras toujours trop tôt pour faire le tour de ton âme!

    RépondreSupprimer

Vos observations: