samedi 25 août 2012

La Luz del Camino entre Cacabelos et La Portela de Valcarce!


Etape Cacabelos - La Portela de Valcarce: 22kms, 6h

Parti à 7h20, le cheminant quitte Cacabelos, le soleil va bientôt se lever. D'abord  Pieros, puis Valtuille de Arriba, un petit village à l'écart, plein de pauvreté, mais de vérité. Il est entouré par les champs de vignes et les arbres fruitiers. Pommes, prunes, poires, amandes, pèches... Les fruits s'offrent au cheminant! Les paysages sont beaux, le ciel est clair! Le cheminant prend le temps et multiplie les photos!
Un vieil homme attend en bord de chemin les pèlerins pour leur vendre fruits ou légumes. Il a travaillé à Clermond Ferrand chez Michelin, il est heureux de parler à un français, il est revenu au pays pour cultiver son jardin. Le cheminant se retrouve avec une poche de fruits et légumes sans trop savoir comment les ranger dans le sac à dos, sans les mâcher!
Villafranca del Bierzo apparaît.
"Au Moyen Age, les pèlerins l'appelaient ainsi car les malades et les faibles qui ne pouvaient pas continuer le pèlerinage recevaient sur les marches de la porte du Pardon de l'Eglise Santiago la même indulgence que celle rendue sur le tombeau de l'apôtre."
Audrey Ferraro, un amour de camino, www.publibook.com

L'église romane, en entrée de ville, au bord du camino, est fermée! le cheminant poursuit ses pas... le château fort, le couvent San Nicolas, le Parador... Il ne s'attarde pas car il veut retrouver les paysages qu'il vient de cotoyer!
La sortie, le Pont des Pèlerins, le rio Burbia...
En fait, le chemin va , sur la droite, être collé à la route "autonomica", seulement séparé par une glissière en béton. A gauche, le rio Valcarce. Il suffit alors que des véhicules circulent pour que le cheminant n'entende plus le frémissement des feuilles d'arbres et le bruit de l'eau.Et puis en hauteur, les nombreux ouvrages d'art autoroutiers permettant à l'autoroute du Noroeste de se glisser dans la vallée.
Alors, le chemin devient monotone! mais c'est ainsi! c'est la séquence "épreuve"!  Comment surpasser cette monotonie? par quelle méditation? comment la mettre au service d'autre chose? Ces séquences "fatiguent", burinent", testent notre adaptabilité et notre persévérance! elles viennent tempérer les séquences "cadeau". Elles sont le chemin.
Heureusement, le hameau de Pereje, permet un échange avec une vieille villageoise qui prend la main des pèlerins pour les guider vers l'église! moment de recueillement, allumage d'une grosse bougie, "la luz del camino", photographie du pèlerin de Pereje (Santiago?)!
Le temps passe, la température ambiante favorise la marche, un petit vent vivifie, les ponts franchissant le rio Valcarce se succèdent. Le cheminant se demande comment, au Moyen Age, les pèlerins franchissaient tous ces obstacles.
La Portela de Valcarce, 13h20.

Ci jointes, 6 photos du ciel ce samedi matin!








Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Vos observations: