jeudi 30 août 2012

L'écureuil et le papillon, entre Portomarin et Palas de Rei.


Etape Portomatin - Palas de Rei.

Jeudi, 30 août, 2012!
Cette nuit il a plu sur la Galice. Les premiers pas du cheminant se font sur un sol de rue, trempé! Un arrét pour un café! ...un cheminement pour 25 kms. 7h15, une longue rampe en sortie de Portomarin, parmi les chènes et les faibles lueurs du jour annoncé pour 7h50. Senteurs, humus, bois coupé, forêt, la terre libère ses parfums de la nuit troublés par les gouttes du ciel!
En sortie de cette forêt de chènes, aprés la nuit, le jour! des pins, des champs, tournesols, corneilles, des vues, des sons, un vent qui rafraichit le corps!
Le chemin retrouve la route, le soleil va enfin apparaître!
Encore des rampes, des chènes, des pins, des fougères! Tiens, un écureuil saute de branches en branches,
Tiens le premier eucalyptus du chemin, perdu parmi des pins!
Tiens, un beau papillon, mort sur le chemin!
Sentier caillouteux, sablonneux recouvert d'aiguilles de pins!
Le chemin, volonté de trouver du sens, de compléter le sens, par un retour en arrière, en essayant de travailler, de retrouver, de vivre, les croyances, les mythes ou légendes, les actions, les constructions, les prières, la FOI, de ceux qui ont précédé et ont témoigné par leurs pas. Le cheminant en avançant contribue ainsi à entretenir cette volonte d'analyse, d'approfondissement, de travail sur soi, de perfectionnement, de travail sur les fondamentaux si négligés durant le temps d'activité professionnelle! L'essentiel, la prise de terre et de ciel, en ce dernier temps de vie, celui qui prépare à l'au delà! Ce temps, auquel chacun pense, d'autant plus qu'il avance en âge!
Le retour à la terre hante celui que le temps condamne à mourir!
Ce regard porté vers le bas n'a de sens que s'il est accompagné par un regard porté vers le haut, la croix du grand initié!
Il est 10h10 Ventas de Naron,!
Le temps se voile, les moineaux picorent sur le chemin, il fait assez frais et le chemin retrouve la route auquel il se colle! Pins et fougères!
Beaucoup de tracteurs, des gens dans les champs, la vie au bord du camino se poursuit!
Enfin, le chène creux, le calvaire, le christ, la vierge, matière, esprit, un tout!
Tiens du blé!... L'aboutissement! Le TAU grec?
De plus en plus d'eucalyptus!
Aller sur le chemin pour embrasser la force du passé, la faire sienne, la répandre parmi notre cercle de proximité!
Tiens, déjà 12h30, Palas de Rei. Les 25 kms sont accomplis!












Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Vos observations: