jeudi 23 août 2012

Etape Hospital de Orbigo - Santa Catalina de Somoza.


Etape Hospital de Orbigo - Santa Catalina de Somoza: 25kms, 6h 45.

A 6h 15, la frontale ouvre le chemin, un léger voile de brouillard s'invite. Les premiers pas du matin sont ceux de la mise en jambes et ils sont révélateurs des qualités que le corps portera en journée. Le corps dit son acceptabilité ou ses réticences dans la nouvelle entreprise qui lui est infligée. Progressivement la nuit se retire, la clarté du jour se fait plus vive. A l'entrée de Santibanez de Valdeiglesias, trois chiens poursuivent leur sommeil, au milieu de la route! Photo oblige.
Le cheminant photographie l'église mais ne pourra y entrer et contempler Jacques le Matamaure!
Avec le jour , le cheminant traverse une grande propriété agricole: troupeaux de vaches, moutons, étendues de cultures ( champs de blés coupés,champs de vigne, arbres fruitiers (pommiers, châtaigners...)).
Le soleil se lève, des lapins jouent dans les champs, de gros oiseaux noirs cherchent leur nourriture parmi les blés coupés, des vols d'oiseaux vont et viennent, sifflant. Le paysage réconcilie le cheminant avec le chemin. Aprés la monotonie d'un chemin "collé" à la route, voici à nouveau la "noblesse" du chemin. Les yeux s'émerveillent, les bruits sont ceux des oiseaux ou animaux,les plantes libèrent leurs parfums.Les sens sont en éveil  et la Cruz del Valle vient témoigner de la beauté des moments de marches accomplis.
Plantations de peupliers, de pins, de chênes, servent de support au chemin qui s'y glisse avec aisance.
Les pas s'accomplissent naturellement, en harmonie avec le cadre environnant. Et alors, El Cruceiro Toribio, stoppe le cheminant. Un temps d'arrét pour contempler Astorga! La croix du Christ est là, s'élevant haut, pour témoigner et insuffler une nouvelle énergie en tous les pèlerins.
Et c'est Astorga, Asturica Augusta, et ces magnifiques richesses architecturales ( cathédrale Santa Maria, palacio espiscopal de Gaudi...).
Les 2 automates, 2 Maragatos vétus du costume local, situés dans l'horloge de la Plaza Mayor attendent  midi pour sonner les 12 coups.
Le cheminant ne prend pas le temps de faire une halte pour déguster les fameux chocolats d'Astorga ou les délicieux gâteaux au beurre (mantecadas).
En sortie, l'église de Rectivia retient longuement son attention. Eglise moderne dédiée au Chemin de Compostelle et à ses peregrinos. Sur ses murs extèrieurs, des mosaiques décrivent les chemins, camino Frances, et camino de la Plata, depuis Roncevaux et Séville, jusqu'à Santiago, avec Astorga comme lieu de fusion des 2 chemins.
Enfin, une mosaique, en forme de losange tient lieu de labyrinthe pour déchiffrer les mots qui définissent le sens du chemin: GUIA SENOR MI CAMINO.
GUIDE SEIGNEUR MON CHEMIN.
A l'intèrieur, de magnifiques vitraux pleins de lumière!
La marche reprend, les pas ne peuvent profiter trop longtemps des instants privilégiés. Ils doivent poursuivre le camino.
Il reste encore plus de 8 kms pour atteindre Santa Catalina de Somoza.
... " A l'ouest d'Astorga, ils entrent de plain pied dans la région de Maragateria. Jusqu'à la sierra du Teleno, cinq mille Maragatos y sont répartis sur une cinquantaine de villages. Le paysage montueux et arbustif est recouvert d'une garrigue d'yeuses et de genèts..."
Audrey Ferraro, un amour de camino, www.publibook.com

D'abord Murias de Rechivado, au bout de 4kms et puis ensuite une longue sente blanche interminable. Il est midi, la chaleur fait son office, le cheminant est entré dans sa 7ème heure d'effort.

Et des pas qui parfois s'égarent oubliant l'axe du chemin, et une attention qui se fait moins soutenue, un esprit qui s'éloigne libérant des séquences de vie passées.
A l'entrée de Santa Catalina, le cheminant reconnait l'homme qui, assis sur des pierres, affute à l'aide de divers couteaux, des bouts de bois, tout en faisant de la publicité pour une albergue. Il était déjà là, l'an passé.
Il est resté fidèle au chemin! Il est 13h.




















Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Vos observations: