mercredi 15 août 2012

Etape Castrojeriz - Fromista: la Symbiose.



Etape Castrojeriz - Fromista, mercredi 15 août.

..."Face à elle même et aux éléments naturels qui se déchaînent, c'est la première fois que la jeune femme ressent une telle symbiose avec le Chemin de Compostelle"... "Aprés 30 kms d'effort, Ester puise dans ses dernières forces. Pourtant elle regrette déjà la symbiose avec la nature, le silence,la pluie, et puis l'odeur de l'herbe et des champs, amplifiée par l'humidité"....
Audrey Ferraro, "Un amour de Camino", www.publibook.com ( étape Burgos - Hontanas)
... Il est 6H 20, la nuit cache les gros nuages sombres qui emplissent le ciel. Seul, un vent vivifiant et soutenu pénètre immédiatement le cheminant. Trés vite, les pas accomplis sont au service d'une montée soutenue, qui atteint même une section de plus de 1000m consécutifs à 12%. Le cheminant se souvient de ce passage! Mais cette année, les nuages libèrent bien vite la pluie et le vent se déchaîne: il est temps de sortir les vêtements de protection du corps et du sac à dos! La montée vers l'Alto de Mostelares fait passer en 2, 3 kms de l'altitude 800 à  910 m.Avec ce mauvais temps, la moindre imprudence dans la prise ou tenue des couvre sacs, ponchos, ou vestes, est sanctionnée par le vent qui expulse aussitôt l'élément mal tenu! Le cheminant préfère continuer sa marche, empéchant  tout au plus sa casquette de s'envoler! autour de lui, quelques autres pèlerins, certains assurément en difficulté de gestion de leur paquetage. Heureusement, au sommet de l'Alto, un abri permet une séquence de repos et d'attente. La pluie se fait plus légère et le vent moins violent.Les cheminants non présents dans l'ascension, car partis plus tard, ou encore, vers 7h, dans les gîtes, auront "manqué" ce temps qui amène le cheminant à une communion avec les éléments perturbateurs de la nature nés de l'eau et de l'air.
La descente est abrupte avec une séquence à 18%, le vent gonfle les ponchos et fait de chaque pèlerin, une grosse boule mouvante. Les cyclistes sont freinés et bousculés au sein du chemin, comme s'ils erraient.
Le retour vers la plaine conduit à Itero del Castillo et par l'ouvrage franchissant le Rio Pisuerga, le cheminant entre en province de Palencia. Il a auparavant évité l'itinéraire alternatif par Itero del Castillo°.Le chemin longe la rivière, et deux villages se dessinent, Puente Fitero, Itero de la Vega. C'est dans ce dernier village que je suis surpris par la multitudes de petites hirondelles sur les fils ou posées sur les rebords de murs.Elles font finalement beaucoup de bruit et leur dialogue est peut être un hommage à la nature qui va leur offrir les insectes de leur vie ou survie.
En ce 15 août, c'est la première fois que le cheminant observe autant de chasseurs dans les champs! pauvres oiseaux, pauvres lapins... ils n'ont aucun moyen pour se défendre. Le cheminant se plaît à les surprendre dans leur intimité pour mieux les aimer et s'émerveiller! Le chasseur trouve vraisemblablement un plaisir dans ce combat inégal!
Les longues séquences sur un sentier assez caillouteux se succèdent, le canal de Pisuerga est atteint, l'Otero largo est franchi à 857m, une longue ligne droite de 5.5 kms conduit à Boadilla del Camino, où une exposition de vieux matèriels agricoles retient mon attention. Je m'y attarde. Au cours de cette étape de 23 kms, le cheminant rencontre trés peu de pèlerins à pied, seuls des cyclistes le dépassent. Le vent est soutenu, parfois une bruine!
Le cheminant préfère aller au delà de Boadilla. Il est 11h. Autant poursuivre jusqu'à Fromista! l'arrivée du chemin sur le canal de Castille dégage un nouveau paysage. Les "lagunes du Canal" vont ainsi accompagner les pas et soutenir la vue du cheminant.
Il est 12H30, voici enfin Fromista!
° Itero de Castillo a été une étape importante des héros du roman d'Audrey Ferraro, Ester et Frank. cf le roman page 125 et ss.


L'Alto de Mostelares

L'Alto




Les chasseurs


Les hirondelles?


Le Canal de Castille

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Vos observations: