dimanche 17 juin 2012

Entre Itero del Castillo et Villarcazar de Sirga...un Sage!


La fête du père.
Il fait chaud sur le camino, ce dimanche ! Le cheminant cherche une ombre qui n’est pas ! A l’entrée d’un village il remarque un visage qui à travers une fenêtre l’observe ! Le cheminant ralentit son pas et fixe son regard sur ce visage ! Ce visage est celui d’un vieil homme ! L’homme ouvre la fenêtre, « buen camino ! », le cheminant sourit, remercie, et comme attiré par la voix, va vers la fenêtre où est l’homme.
De fait c’est un vieil homme qui observe les pèlerins tandis que sa vie se rétrécit et que le temps lui est compté !
Le cheminant sourit à nouveau, le vieil homme l’invite à faire les pas qui l’amènent auprès de lui !
Un échange s’en suit. Les premières paroles sont banales mais bientôt le cheminant remarque de nombreux outils sur une étagère, dans la pièce où est l'homme, et notamment une équerre, un compas, un niveau !
Le vieil homme, surpris, lui parle alors de son grand père, charpentier…, il se lève, prend les outils et les met dans la main du  cheminant ! Le pèlerin se sent fier, honoré !
Le cheminant remarque aussi les mains, le vieil homme s’en apercevant lui dit alors : « vous savez, tout a une fin ! ». Ses mains portent le poids de l’âge, de l’effort et de la souffrance !
L’homme évolue avec difficulté et s’aide d’une canne ! Je n’hésite pas à lui dire que souvent sur le camino, j’ai 2 bâtons !
Il sourit, je me dis qu’un jour je serai comme lui !
Il sourit encore et répète, « tout a une fin » !... je m’éloigne… aujourd’hui sur le camino, entre Itero del Castillo et Villarcazar de Sirga, j’ai rencontré un Sage…
Je continue mon cheminement, plein des paroles de ce vieil homme…
Je souris... et pense à son sourire!...

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Vos observations: