mardi 12 juin 2012

Les vieux châtaigniers du Camino!



v  « Vendredi 2 novembre 2001, Samos -  Sarria - Barbadelo
 La Lilloise marche à son rythme et s’imprègne de la nature qui l’entoure. Un énorme châtaignier attire son attention. Elle caresse doucement l’écorce rugueuse de l’arbre séculaire et pense aux nombreux pèlerins qui sont passés devant lui, à l’abri des guerres et des conflits. »
Audrey FERRARO, un amour de camino, www.publibook.com

Dans le film « Le voyage alchimique », il est dit que ce châtaignier, situé en terre de Galice, entre Sarria et Barbadelo,  aurait plus de 800 ans. Il a ainsi vu passer presque tous les pèlerins. Les habitants du village disent qu’il garde une porte du temps et le franchir serait en quelque sorte allait vers plus de légèreté, et vers une forme d’immortalité. Le chemin de Saint Jacques abolirait alors le temps et le pèlerin aurait le sentiment de faire son pèlerinage dans l’éternité (cf. « Le voyage alchimiste », PGA films, film de Georges COMBE, avec Patrick BURENSTEINAS, scientifique passionné d’alchimie).

Pour ma part en contemplant cet arbre, j’avais éprouvé un sentiment de petitesse et d’humilité face à cet élément de la nature porteur de grandeur et d’immortalité : « moi, je passe et toi tu restes ! ». Et après avoir franchi cette nième porte sur le chemin, je poursuivais ma quête en communion avec la nature.

NB : Il parait que sur le versant oriental de l’Etna, il est un châtaignier, dit le Châtaignier des cent chevaux qui aurait entre 2000 et 4000 ans. Ce serait le châtaignier le plus ancien connu.

Un peu plus loin, sur le chemin, aux portes de Compostelle, un  chêne veille sur un calvaire.

v  « Dimanche 4 novembre 2001, Ventas de Naron – Palas de Rei – Melide.
Dans la contrée de l’Ulloa, après le hameau de Lameiros, ils remarquent un magnifique chêne à côté duquel se dresse l’un des plus beaux calvaires sculptés du camino…. »
Audrey FERRARO, un amour de camino, www.publibook.com

De fait ce vieux châtaignier, ce chêne, vieux chêne creux, ce sont des signes ou des symboles. Le premier veille sur les passants-vivants, l’autre veille sur les morts. Dans les deux cas ils sont supports d’une réflexion pour l’esprit humain  qui cherche  le sens caché de ces signes !
La mort, la vie, la naissance, le temps…
Ainsi, le cheminant arrive bientôt au bout de son pèlerinage et la nature, à deux reprises, par deux arbres, vient lui rappeler qu’elle est là et qu’elle fait corps avec l’humain dans l’univers. C’est un peu comme si elle aussi avait un Esprit…

NB: toutes les photos ci après sont des images capturées du film Nemesis TV,« Le voyage alchimiste », PGA films, film de Georges COMBE.

Lors de mon périple cet été, je renouvellerai les photos!

Le châtaignier de 800 ans

Les racines du châtaignier

Les racines du châtaignier

Les racines du châtaignier

Le châtaignier

Le calvaire entre Ventas de Naron et Ligonde
Le vieux chêne creux

Le calvaire entre Ventas de Naron et Ligonde 


Le Cruceiro du XVII ème siècle

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Vos observations: