mardi 19 juin 2012

Villalcazar de Sirga - Calzadilla de la Cueza: Audrey Ferraro, le prix de l’effort.



" samedi 20 octobre 2001, étape Villalcazar de Sirga – Calzadilla de la Cueza."

 " Sur le Camino, il n’y a pas de place à la tricherie. …Le temps pluvieux…de grosses rafales de vent…bourrasques… vent de face …violentes averses de grêle…la glace…la jeune femme boite sérieusement… son corps donne un signal d’alarme… des crampes…"

"  Marcher c’est lâcher prise. Méditer, c’est rompre son activité dans son quotidien. Marcher et méditer, c’est mettre en mouvement sa capacité à se transformer en se lavant la tête, le corps et le cœur pour faire monter le meilleur de soi-même et le partager dans la rencontre avec l’autre. "

"  Le Chemin de Compostelle ne se résume pas à du tourisme idyllique et à d’agréables rencontres. Les souffrances physiques de la marche et du port du sac, mais aussi les souffrances morales qui ont parfois motivé le départ, s’invitent dans le quotidien du pèlerin. "

"Un amour de camino", Audrey FERRARO, www.publibook.com,


Sur le chemin, le corps et l'esprit sont en perpétuel dialogue. Il est un temps pendant lequel le corps commande. Puis progressivement, lentement, le corps vient se mettre à l'ordre de l'esprit! Mais tous deux continuent leur dialogue.
Matière et Esprit !

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Vos observations: