dimanche 24 juin 2012

Etape Azofra - Redecilla del camino: 13/10/2001, les pas du Baptiste.




En ces jours de solstice, le soleil  atteint son apogée et illumine la terre, les jours sont longs, les nuits courtes, la nature resplendit, les champs de blé éclairent les pas du cheminant, les grappes de raisin naissent des pieds de vigne.
Le cheminant profite de l’opulence de la nature. Les temps de réflexion que lui offre le chemin l’amènent à comparer les cycles de la vie humaine au rythme des saisons. L’homme est à l’image de la nature : il naît, grandit, vieillit et meurt.
En ce jour, le cheminant est vieilli tandis que la nature est à son apogée.
La symbolique prétend qu’au solstice d’Eté, l’être franchit « la porte des hommes » tandis qu’au solstice d’hiver, il franchira « la porte des Dieux ». La première serait gardée par Jean le Baptiste, la seconde par Jean l’Evangéliste, le frère de Jacques, …le Jacques de Compostelle.

En ce 24 juin, le cheminant fête ainsi Saint Jean, Jean le Baptiseur, celui qui « humble parmi les humbles » prêche dans le désert et annonce la venue de la vraie lumière. Celui qui travaille «  pour celui qui doit venir ».

« samedi 13 octobre 2001, Azofra – Redecilla del camino »
Au niveau de Granon, après Santo Domingo de la Calzada, «  Frank et Esther se rafraichissent à la grande fontaine circulaire accolée au lavoir municipal puis entrent dans la monumentale église paroissiale dédiée à Saint Jean Baptiste où se trouve le gîte pour pèlerins. »

"Un amour de camino", Audrey FERRARO, www.publibook.com,


Le blé, le don de la vie

Le blé

Le grain de blé meurt pour renaître en épis


Eglise Saint Jean Baptiste à Granon, prés de Santo Domingo de la Calzada

Le lavoir de Granon

Fontaine à Granon

L'église Saint Jean Baptiste à Granon


La vigne au solstice de juin

La grappe se forme

La vigne du solstice 
d’Été

Le bâton soutient le rang de vigne

 

 

 

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Vos observations: