mercredi 13 juin 2012

Le chemin de Frank et Ester par Audrey Ferraro: le sein de la Déesse, le Petit Prince, les temps du camino.


http://www.youtube.com/watch?v=wUulVkxKSG0&feature=plcp

Dans "un amour du camino", l’ouvrage d’Audrey FERRARO, www.publibook.com, Ester et Franck cheminent le jour. Le lecteur ne les lit pas évoluant de nuit, ou tôt avant le lever du jour ou tard le soir, la nuit tombée.
Une petite exception, dans l’étape de  San Juan d’Ortega, avec une arrivée à la nuit : « Le clocher sonne 20 heures…Seul le disque entier de la pleine lune éclaire le sentier de ses rayons blanchâtres ».
Une autre exception bien sûr avec la nuit passée sur la plage de Fisterra. Mais cette nuit là est particulière.
« Quand la pèlerine rouvre les yeux, il fait déjà jour. Déboussolée, elle réalise avoir passé la nuit sur la plage, recroquevillée sur le sable blanc ».
Les deux héros privilégient en quelque sorte le temps du jour! Ce temps-là, ils le vivent intensément ! Le roman en témoigne.
Pourtant il peut exister aussi un temps de cheminement qui précède et accompagne  le lever du Soleil, de même qu’il peut exister un cheminement qui accompagne son coucher ou épouse la nuit !
Le cheminant peut aimer ces moments privilégiés ! Peut-être faut-il être beaucoup plus avancé en âge  pour s’intéresser à ces moments-là.
Ils sont des temps de dialogue avec le guide Soleil, Lune, Nuit…
v  La nuit,… cette  fameuse voie lactée, celle dont on dit qu’elle conduit à la terre de l’étoile. La mythologie romaine associe son origine à Hercule.  Fils de Jupiter  et d’une mortelle, Hercule aurait été placé par son père, à sa naissance,  auprès de Junon, l’épouse-déesse de Jupiter. Il convenait en effet qu’il boive en son sein un lait qui le rendrait immortel, alors qu’il n’était que demi-dieu. Il mordit si fort le sein de la déesse que le lait d’immortalité jaillit dans le ciel et forma la voie lactée. Ainsi Hercule aurait tracé dans le ciel le chemin qui porte ou conduit à l’immortalité. Plus tard, vers l’an 820 – 830, une étoile mystérieuse permit à un ermite, Pélage, à un évêque, Théodomir, aux fidèles d’un village, de découvrir la sépulture de l’apôtre Jacques. Ce lieu devint campus stellae, le champ de l’étoile, Compostelle.Ainsi, au Moyen Age le chemin de la voie lactée devint le chemin de Compostelle.
v  La nuit, … la lune et son pouvoir fascinant d’imagination !
v  La nuit, … les étoiles, …  le Petit Prince: "Je me demande, dit- il, si les étoiles sont éclairées afin que chacun puisse un jour retrouver la sienne."
J’ai passé beaucoup de temps à chercher mon étoile.
Je cherchais aussi la cinquième planète du Petit Prince, celle de l’allumeur de réverbères, la planète aux 1440 couchers de soleil par jour !
… « Quand il allume son réverbère, c’est comme s’il faisait naître une étoile de plus, ou une fleur. Quand il éteint son réverbère, ça endort la fleur ou l’étoile. » … (cf. chapitre XIV du Petit Prince)
v  Le Soleil, marcher dans la nuit et attendre, espérer, la force du Soleil Levant projetant l’ombre du Pèlerin au-delà de lui-même, lui délivrant ainsi une énergie "divine"!
Peut-être est-ce parce qu’il ressent plus intensément  les limites de sa vie, que le pèlerin âgé redécouvre l'essence de ces temps-là !
Ester et Frank sont dans l'âge d'aimer intensément!...
Le vieil homme, le blogger d'un soir, «  le pèlerin espagnol aux mauvaises odeurs », « le vieux galicien », peu importe, tous portent le désir de retrouver la totalité du temps. C’est pour eux un moyen de donner du sens au temps qui leur reste à vivre ! ...
NB : selon les statistiques diffusées  par l’accueil Saint Jacques, 39 rue de la Citadelle, à Saint Jean Pied de Port, www.aucoueurduchemin.org/spip/ , pour l’année 2011, seuls 10% des pèlerin(e)s français(es) ont moins de 30 ans tandis que 72 % ont 50 ans et plus, 42% ont 60 ans et plus.

Ci après quelques exemples de levers, couchers, nuits, sur le camino. Eté 2011.







Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Vos observations: